Au commencement était la parole : Mochéh

1:1 Au commencement était la parole et la parole était avec Dieu et divine était la parole.

Au commencement était Mochéh.

Pourquoi dire qu’il était au commencement? Car le feu qui ne consume point le buisson et la lumière quand il a été dit « Que soit la lumière » (Genèse 1:3), sont la même chose, la lumière véritable, celle du commencement.

Car cinq fois le mot « lumière » est écrit (Genèse 1:3-5), et cinq fois le mot « buisson » est écrit. (Exode 3:2-4). Cette lumière fût réservée pour les justes à venir, comme le dirent nos Sages :

« Mais lorsque le Saint, béni soit-Il, vit la génération du déluge et la génération de la Dispersion et qu’Il vit que leurs voies étaient corrompues. Il se leva et la dissimula d’eux, comme il est dit : ‘ Les méchants sont privés de leur lumière à eux’ (Job 38:15) Et pour qui l’a-t’Il dissimulée? Pour les juste dans le futur, comme il est dit, ‘Dieu vit que la lumière était bonne’ (Genèse 1:4) et ‘bonne’ se réfère à nul autre que les justes, comme il est dit. ‘Dites au juste que ce sera bon’ (Esaïe 3:10) » – Talmoud Bavli : ‘Haguigah 12a

Mochéh Rabbénou fût le premier de ces justes a pouvoir contempler cette lumière, car il est dit de lui, « elle vit qu’il était bon et elle le dissimula pendant trois mois » (Exode 2:2) tout comme Dieu vit que la lumière était bonne et la dissimula.

Au commencement était la parole : Mochéh

Pourquoi Mochéh reçoit-il le titre de « parole »? Car Dieu l’a choisi pour parler de sa part à son peuple Israël, comme il est dit, « Ainsi diras-tu aux enfants d’Israël : ‘Je Serais m’a envoyé vers vous’ » (Exode 3:14) et encore, « Tu lui parleras et tu mettras les paroles dans sa bouche » (Exode 4:15)

Et comme il est dit de lui « Cependant, c’est un mystère. Moïse est voix, et le parler, qui est sa parole, était en exil… » – Séfèr HaZohar 2:25b, Va’era

Il est aussi parole, car il est écrit, « Elle lui prépara un panier (תבה) d’osier et l’enduisit d’argile et de bitume…et le plaça parmi les roseaux sur la rive du fleuve » (Exode 2:3) comme : « Tu feras cette arche (תבה)…tu la recouvriras, à l’intérieur et à l’extérieur de poix » (Genèse 6:14) tout comme « Ils feront une Arche en bois…Tu la recouvriras d’or pur à l’intérieur et à l’extérieur…tu placeras dans l’Arche le Témoignage que Je te donnerai » (Exode 25:10,11,16) c’est pourquoi il est parole et lumière, car il est écrit, « La Torah de HaChèm est parfaite : Elle réconforte l’âme, le témoignage de HaChèm est véridique » (Psaume 19:8) ainsi que : « Et HaChèm m’a donné les deux Tables de pierre… et sur elles toutes les paroles que HaChèm vous a dites sur la montagne » (Deutéronome 9:10) et aussi « Ta parole est un flambeau qui éclaire mes pas, une lumière qui rayonne sur ma route » (Psaume 119:105) comme il est dit, « Le commandement de HaChèm est lumineux, il éclaire les yeux » (Psaume 19:9).

Que ces paroles soient révélées maintenant et qu’elles soit établies, car il a été enseigné : « ‘Elle lui prépara un panier d’osier ‘ (Exode 2:3) — faisant allusion à l’arche dans laquelle les tables de l’alliance furent déposées. Un panier d’osier est l’arche de l’alliance. ‘ותחמרה et l’enduisit d’argile et de bitume’  (Exode 2:3) Car ce panier, qui est l’Arche, était recouvert à l’intérieur et à l’extérieur. » – Séfèr HaZohar 2:11b ‘Chemot’

Et Mochéh était avec Dieu

Quand était-il avec Dieu? Lorsqu’il voulu s’écarter et que le Créateur l’appela, comme il est écrit : « Et Dieu l’appela du sein du buisson et dit : ‘Moïse, Moïse’; il répondit : ‘Me voici!’ » (Exode 3:4) et encore : « Moïse se cacha le visage car il avait peur de regarder du côté de Dieu » (Exode 3:6) et encore « HaChèm dit à Aaron : ‘va à la rencontre de Moïse, dans le désert.’ Il alla et le rencontra à la montagne de Dieu et l’embrassa. » (Exode 4:27) et aussi  « Mais Moïse s’approcha de l’épaisseur de la nuée où se trouvait HaChèm » (Exode 20:18).


Et divin/elohim était Mochéh

Comment un homme peut-il être divin? Uniquement si le Créateur lui donne l’autorité de le représenter, comme il est écrit, « Je t’ai établi Dieu sur Pharaon » (Exode 7:1) et encore « ‘C’est par cela que tu sauras que je suis HaChèm; voici je vais frapper avec le bâton qui est dans ma main…’ » (Exode 7:17)

Mais aussi comme il est dit : « ‘Voici la bénédiction que Moïse l’homme-Dieu/Ich HaElohim, a adressée aux enfants d’Israël..’ (Deutéronome 33:1)

R’ Tan’houma dit : Si ‘elohim’ et si ‘homme’ pourquoi ‘elohim’? Plutôt, lorsqu’il a été jeté dans la Rivière d’Egypte il était un homme, et lorsqu’elle a été changée en sang, il était elohim.

Une autre interprétation : Lorsqu’il s’enfuit du Pharaon il était un homme, et lorsqu’il le coula, il était elohim.

Une autre interprétation : Lorsqu’il montait aux cieux il était homme, et que veut dire qu’il était homme? Devant les anges qui sont entièrement de feu. Et lorsqu’il descendait des cieux il était elohim. D’où? Car il est écrit : ‘et ils eurent peur de s’approcher de lui’ (Exode 34:30)

Une autre interprétation : Lorsqu’il montait aux cieux, il était elohim, tout comme les anges ne mangent ni ne boivent, ainsi Moïse lui aussi ne mangeait et ne buvait pas. » D’où? Car il est dit :’Il resta là avec HaChèm’ (Exode 34:28)

Une autre interprétation : Que veut dire « Ich Ha-Elohim? R’ Avin dit : De sa taille jusqu’en bas il était un homme, de sa taille jusqu’en haut il était elohim. »
– Midrach Rabbah : Deutéronome 11.4

Il est aussi dit : « Le Saint, béni soit-Il, dit à Mochéh, ‘L’impie Pharaon s’est fait de lui-même un dieu, vas donc l’informer qu’il n’est rien car je t’ai fait Dieu au-dessus de lui. Comment savons-nous qu’il se considérait être un dieu? Car il est dit, ‘Mon fleuve est à moi, c’est moi qui me suis fait!’ (Ezéchiel 29:3). Ainsi lorsqu’il te verra, il dira, ‘C’est Dieu’’. » Midrach Tan’houma 9, ‘Va’éra’


1:2 Elle était au commencement avec Dieu. 

Mochéh était au commencement auprès de Dieu

Il était auprès de Lui comme il est dit « ‘Et HaChèm l’appela depuis la montagne disant… ‘ Rabbi Yitz’hak ouvrit, disant, ‘Heureux celui que tu choisis et admets en ta présence, pour qu’il habite dans tes parvis!’ (Psaume 65:5) » Heureuse est la portion de l’être humain dont le Saint béni désire et rapproche afin qu’il demeure dans le saint palais. Car quiconque est désiré par Lui d’être à Son service est inscrit d’un signe en-haut, révélant qu’il a été choisi par le céleste Saint afin qu’il  habite dans Sa demeure. Quiconque porte ce signe, passe au travers de toutes les portes d’en-haut, sans que qui que ce soit ne l’en empêche.  Rabbi Yéhoudah dit, ‘Heureuse est la portion de Moïse, de qui il est écrit ‘Heureux celui que tu choisis’ et de manière similaire : ‘Puis Moïse s’approchera seul vers HaChèm mais eux ne s’approcheront pas (Exode 24:2)!’ » – Zohar 2:79b

Et comme il est écrit « HaChèm descendit sur le Mont Sinaï, au sommet de la montagne; HaChèm appela Moïse au sommet de la montagne et Moïse monta » (Exode 19:20)

Au commencement’ comme il est dit, « ‘Nul comme ce jour ne s’est jamais produit, et ce, depuis le jour que le monde a été créé, car le Saint béni est apparu dans Sa gloire sur le Mont Sinaï’ »  – Zohar 2:94a

1:3 Tout a été opéré au travers d’elle, et rien de ce qui a été opéré n’a été fait sans elle. 

Tout a été opéré au travers de Mochéh, et rien de ce qui a été opéré n’a été fait sans lui 

Comme il est écrit : « Quand tu partiras pour retourner en Egypte, regarde tous les prodiges que j’aurais mis dans ta main et accomplis-les devant Pharaon… » (Exode 4:21) et aussi, « Or lorsque Moïse levait sa main, Israël prenait le dessus » (Exode 17:11) et aussi, « Je ferais des merveilles telles qu’il ne s’en est jamais produites sur la terre et parmi toutes les nation; et tout le peuple au milieu duquel tu te trouves verra combien est redoutable l’oeuvre de HaChèm que Je M’apprête à accomplir avec toi » (Exode 34:10) et encore, « Tu conduisis comme un troupeau ton peuple, par la main de Moïse.. » (Psaume 77:21), et aussi, « Il inscrivit sur les Tables les paroles de l’alliance, les Dix Commandements. » (Exode 34:27)

1:4 La vie était en elle et la vie était la lumière pour les fils d’Adam.

La vie était en Mochéh et la vie était la lumière pour les humains

« Le pouvoir principal de Mochéh et des grands justes est de révéler l’unicité de HaChèm, et révèlent ainsi le Messie dans le monde. »

– RAV YITZ’HAK MEIR MORGENSTERN –
(D’ei Chochmah L’Nafshechah, Shalosh Seudos : Vayeshev 5769)

1:5 La lumière brilla dans les ténèbres et les ténèbres ne la saisirent point. 

Mochéh brilla

Mochéh brillait comme il est écrit « Et Moïse ne savait pas que la peau de son visage était devenue rayonnante lorsque Dieu lui avait parlé » (Exode 34:29), il est dit,

« Il brilla, comme il est dit ‘Un jour Rabbi Chimon était assis avec Rabbi El’azar, son fils. Rabbi El’azar dit, ‘Ce verset qui est écrit : ‘Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob’ (Exode 6:3) Pourquoi ‘apparu’? Le verset devrait dire : ‘J’ai parlé’. Il répondit : ‘El’azar, C’est un mystère céleste! Viens et vois : Il y a des couleurs qui sont perçues et des couleurs qui ne le sont pas. Celles-ci sont un céleste mystère de la foi, cependant les être humains ne connaissent ni ne contemplent.’

‘Celles qui sont perçues, aucun homme n’a pu les atteindre jusqu’à ce que les Pères ne viennent et purent les percevoir. Il est ainsi écrit, ‘Je suis apparu’, car ils virent ces couleurs qui sont révélées. Lesquelles sont-elles? Les couleurs de El Chaddaï, des couleurs dans un céleste miroir visionnaire; celles-ci peuvent être vues…Il est écrit ‘Les resplendissants resplendiront comme l’éclat du firmament, et ceux qui auront dirigé la multitude dans le droit chemin comme les étoiles, à tout jamais.’ (Daniel 12:3) ‘Les resplendissants resplendiront’. Qui sont les « resplendissants »? Le sage qui contemple, seul par lui-même, les choses que les être humains ne peuvent exprimer. Ceux-ci sont appelés les « resplendissants ».
– Zohar Va’éra 2:23a

Mochéh brilla dans les ténèbres

Comme il est dit, « ‘La femme conçut et enfanta un fils. Elle vit qu’il était bon’ (Exode 2:2)
Que veut dire : ‘qu’il était bon’?… Rabbi Yossé dit, ‘Elle vit la splendeur de la Présence Divine qui brillait en lui, car à l’instant où il naquit toute la maison fût remplie de lumière, comme il est écrit : ‘Elle vit qu’il était bon [tov]’, de même : ‘Dieu vit que la lumière était bonne [tov]’ (Genèse 1:4). C’est pourquoi il est écrit : ‘qu’il était bon’ — Il était tout! 
– Zohar Chémot 2:11b

Et aussi, « Moïse s’approcha de la nuée ténébreuse. Au travers de trois divisions : les ténèbres, la nuée et les ténèbres épaisses, à l’extérieur étaient les ténèbres, en elles étaient la nuée, et dans cette dernière les ténèbres épaisses. Car il est dit, ‘Mais Moïse s’approcha de la nuée ténébreuse’. »Mékhilta de’Rabbi Ichmaël : Massékhta Ba’Hodèch 114-117

Mochéh brilla dans les ténèbres et les ténèbres ne le saisirent point 

Comme il est rapporté :

« Rabbi El’azar demanda, ‘Quel est le sens de « Je t’ai couvert de l’ombre de ma main »?’ Il répondit, ‘Lorsque la Torah fût transmise à Moïse, des myriades d’anges célestes vinrent pour le brûler avec les flammes sortant de leurs bouches, mais le Saint, béni soit-Il, l’abrita.’ » – Hakdamat Séfèr HaZohar 1:5a


Une autre interprétation :

Mochéh brilla dans les ténèbres et les ténèbres ne le comprirent point 

« Concernant ceci nous lisons ‘Moïse atteignit le miroir qui brille’, qui se tient au-dessus de celui qui ne brille pas. Le reste des habitants du monde, ce miroir qui ne brille pas. Les Pères virent, au travers de ces couleurs révélées, celles-ci qui sont dissimulées se tenant au-dessus de celles qui ne brillent point. C’est pourquoi il est écrit, ‘Je suis apparu à Abraham, Isaac et à Jacob comme El Chaddaï’ – en ces couleurs qui sont vues. ‘Mais sous mon Nom YHVH je ne Me suis pas fait connaître à eux.’ – couleurs dissimulées auxquelles Moïse fût trouvé digne de regarder.

Mystère de l’oeil : dissimulé et révélé. Dissimulé, voyant le miroir qui brille; révélé, voyant le miroir qui ne brille point. Ainsi
וארא (va-era), Je suis apparu – dans le miroir qui ne brille point, qui est révélé et décrit en terme de ראיה (ré’iyyah), vision : alors que le miroir qui brille est décrit en terme de connaissance, comme il est écrit : Je ne me suis pas fait connaitre. » – Séfèr HaZohar 2:23b Va’éra

Une autre interprétation :

« Mochéh brilla »

C’est-à-dire que la lumière à la création brilla, comme on le sait « elle vit qu’il était bon » (Exode 2:2) et « Dieu vit que la lumière était bonne » (Genèse 1:4) car après qu’il soit écrit : « Avec l’obscurité sur la face de l’abîme » (Genèse 1:2) il est écrit « Que soit la lumière » (Genèse 1:3).


« dans les ténèbres (Ba-‘hochèkh) »

Que sont les ténèbres? Elle sont les eaux, comme il est écrit, 
« Va-‘hochèkh al pénéï Téhom (avec les ténèbres sur la face du Téhom) » en parallèle : 
« Vé-roua’h Elohim méra’hèfèt’ al pénéï mayim (et le souffle de Dieu planait sur la surface des eaux) » (Genèse 1:2)
D’où le savons-nous? Car il est écrit, « Les eaux m’ont envahit jusqu’à l’âme, l’abîme (Tehom) tournoie autour de moi » (Jonas 2:6) c’est ainsi que les eaux sont semblables à l’abîme.

Que sont ces eaux? Elles sont la mort, comme il est écrit, « A nouveau tu me rendras la vie, à nouveau tu me feras remonter du fond des abîmes » (Psaume 71:20) Et comme il a été dit, « La Torah n’est pas non plus au-delà de la grande mer pour que tu dises, ‘Ô si nous avions quelqu’un comme Jonas le prophète, qui puisse descendre dans l’abîme de la mer et qu’il nous l’apporte et qu’il nous fasse entendre ses commandements afin que nous les pratiquions! » (Targoum Yéruchalmi, Deutéronome 30:13)

Et aussi, « Plusieurs choses ont été désignée pour exister dans le monde. La mort a été préparée pour exister dans le monde, comme il a été dit, ‘et les ténèbres étaient sur la face du Téhom’ ceci se réfère à l’Ange de la Mort qui obscurcit la face des êtres créés. » – Midrach Tan’houma 17, ‘Shemot’

Comme il a été dévoilé à l’Ancien « La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres » (Dévoilement 20:13) et aussi, « Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus…Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » (Dévoilement 21:1,4)

Tout ceci est démontré dans les paroles du prophète, comme il dit, « Du sein du chéol je t’ai imploré…Tu m’as jeté dans les profondeurs, au coeur des mers…les eaux m’ont envahit jusqu’à l’âme, l’abîme tournoie autour de moi…tu as relevé ma vie du gouffre » (Jonas 2:3-7)

« et le souffle de Dieu planait sur la face des eaux » (Genèse 1:2)

Qui est ce souffle si ce n’est Mochéh notre Maître? Comme il est dit, « HaChèm parlait à Moïse face à face » (Exode 33:11) et aussi, « un prophète comme Moïse, que HaChèm a connu face à face » (Deutéronome 34:10) et aussi « Et sur lui reposera le souffle de HaChèm » (Esaïe 11:2), et encore, « Et j’accroitrais une partie du souffle qui est sur toi » (Nombres 11:17). Tout ceci correspond à son nom, comme il est écrit, « Parce que je l’ai tiré des eaux » (Exode 2:10).

« Mochéh brilla dans les ténèbres et les ténèbres ne le saisirent point »

Ni la mort, ni les eaux ne le saisirent, car bien que l’Impie Pharaon ordonna « Si c’est un fils vous le ferez périr » (Exode 1:16) et ensuite, « Tout fils qui naitra, jetez-le dans le fleuve! » (Exode 1:22), il fut préservé, tout comme le Consolateur le fut, car il est bien écrit : « Tu feras cette arche (תבה)…tu la recouvriras, à l’intérieur et à l’extérieur de poix » (Genèse 6:14) comme pour le prophète : « Elle lui prépara un panier (תבה) d’osier et l’enduisit d’argile et de bitume…et le plaça parmi les roseaux (בסוף) sur la rive du fleuve » (Exode 2:3).

Le Consolateur fut donc, lui aussi, préservé de la mort comme il est écrit, « En ce jour toutes les sources de l’immense abîme (Téhom) jaillirent…tout ce qui, dans ses narines, avait un souffle d’esprit de vie…périt» (Genèse 7:11, 22), et aussi, « Et l’arche flotta à la surface des eaux » (Genèse 7:18) semblable à « avec les ténèbres sur la face du Téhom, et que le souffle de Dieu planait sur la surface des eaux » (Genèse 1:2) comme nous l’avons vu.

Tout ceci est comme le pria le prophète : « un fleuve m’entoure…les eaux m’ont envahit jusqu’à l’âme, l’abîme (Téhom) tournoie autour de moi, les roseaux (סוף) étreignaient ma tête… » (Jonas 2:3-7)

1:6 Il y avait un homme envoyé de Dieu dont le nom était Yo’hanan. 

Il y avait un homme envoyé de Dieu dont le nom était Aharon


P
ourquoi Aharon? Car il est de la maison de Lévi, comme il est écrit, « N’y a-t-il pas Aharon ton frère le Lévite? » (Exode 4:14)

Tout comme Yo’hanan, comme il a été rapporté, « Il y avait un cohen…son nom était Zékharyah…et il avait une femme d’entre les filles d’Aharon dont le nom était Elichéva. » (Loukas 1:5)

Lui aussi était aimé, comme il est écrit, « Toute l’assemblée vit que Aharon était mort et ils pleurèrent Aaron trente jours, toute la maison d’Israël » (Nombres 20:29) Il n’en est pas dit de même pour Mochéh Rabbénou!

Il était aimé du peuple, tout comme l’était aussi Yo’hanan, comme il est rapporté, « Maintenant, certains d’entre les Juifs croyaient que la destruction de l’armée de Hérode venait de Dieu, et qu’il était puni à juste titre à cause de ce qu’il avait fait contre Yo’hanan…maintenant lorsque plusieurs foules venaient à lui, car ils trouvaient grand plaisir à écouter ses paroles…Hérode…pensa qu’il était mieux de le mettre à mort…Maintenant, les Juifs étaient de l’opinion que la destruction de cette armée était une punition envoyée contre Hérode, en signe du mécontentement de Dieu à son égard. » – Antiquités des Juifs Livre 8 Chapitre 5, 2

Nous savons que Yo’hanan a été envoyé de Dieu, comme il est rapporté, « Il marchera devant Lui dans l’esprit de Eliyahou ainsi que dans sa puissance, pour ramener les coeurs des pères vers leurs enfants… » (Loukas 1:17) mais pour Aharon qu’en est-il? Il est écrit, « HaChèm dit à Aharon : ‘Va à la rencontre de Mochéh dans le désert’ » (Exode 4:27)

Comment encore sont-ils semblables? Car il est dit, ‘…dans le désert’, de Yo’hanan il est rapporté : « Le garçon grandit et devint fort en esprit, il était dans les déserts jusqu’au jour où il apparut à Yisraël. » (Loukas 1:80)

Et aussi, « N’y a-t-il pas Aharon ton frère, le Lévite? Je sais qu’il parlera assurément; d’ailleurs, le voici qui sort à ta rencontre, il te verra et il se réjouira dans son coeur. » (Exode 4:14), « Lorsque Elichéva entendit la bénédiction de Myriam, l’enfant dansa en son sein…’car lorsque le son de ta bénédiction atteignit mes oreilles, l’enfant dansa de joie en mon sein’ » (Loukas 1:41,44)

1:7 Il vint comme témoignage pour témoigner de la lumière, afin que tous croient par elle. 

Aharon vint comme témoignage, pour témoigner de Mochéh, afin que tous croient (en Dieu) par Mochéh.

« Cependant, c’est un mystère. Moïse est voix, et le parler, qui est sa parole, était en exil; il fut alors ‘incirconcis’ — obstrué, empêché d’exprimer des mots. Il dit, ‘Comment le Pharaon m’écoutera-t-il si ma parole est en exil? Car je n’ai pas de parole! Je suis voix; la parole manquera, car Elle est en exil.’ C’est pourquoi, le Saint béni fit d’Aharon son partenaire. » – Zohar 2:25b,’Va’éra’

Comme il est écrit, « Aharon rapporta toutes les paroles que HaChèm avait dites à Mochéh et il opéra les signes sous les yeux du peuple. Et le peuple eut foi; ils entendirent que HaChèm s’était souvenu des enfants d’Israël et qu’il avait vu leur misère et ils s’inclinèrent et se prosternèrent » (Exode 4:30-31) et en quoi cela est-il lié à Yo’hanan? Car il est rapporté « Il y avait un cohen…son nom était Zékharyah » (Loukas 1:5) ‘Zékhar-Yah’, souvenir de Dieu!

1:8 Il n’était pas la lumière, mais il devait témoigner de la lumière.

Aharon n’était pas Mochéh, mais il devait témoigner de Mochéh

Comme il est écrit, « Lui, il parlera pour toi au peuple, et ainsi il sera ton porte-parole et tu seras pour lui Elohim. » (Exode 4:16) c’est pourquoi il est interprété plus tôt « Et ‘elohim’ était Mochéh ».

‘Il devait’ comme il est écrit, « Tu lui parleras et tu mettras les paroles dans sa bouche et Je serai avec ta bouche et avec sa bouche et Je vous instruirai tous deux de ce que vous aurez à faire. » (Exode 4:15)

Commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s