Chalom !

בס »ד

Chalom cher visiteur!

Cet article existe pour t’expliquer en quelques mots quel est le but de ce blog.

Depuis des dizaines d’années maintenant, autant des juifs, que des chrétiens que des érudits et enseignants séculaires se sont penchés sur la personne de Jésus de Nazareth. De plus en plus, beaucoup disent qu’il était un enseignant juif dans un contexte juif, enseignant dans le cadre du vaste Judaïsme de son époque.

La meilleure preuve de ceci est ce que le Christianisme appelle le « Nouveau Testament ». En effet il y a divers indices, détails et contextes qui appuient l’idée que Jésus et ses enseignements sont exclusivement juifs. Cela ne veut pas dire que les non-juifs ne peuvent pas apprendre d’eux ou en tirer quelconque profit, au contraire, le Judaïsme est connu pour instruire ceux qui veulent s’instruire et qui se laissent enseigner.

Le lecteur moderne du « Nouveau Testament » est confronté à plusieurs barrières pour sa compréhension de ces textes.

Le contexte historique, le contexte juif surtout au niveau des pratiques, des enseignements qui circulaient, des moeurs qui étaient tenues à cette époque sont soit mal connues ou alors sont déformées par l’imagination ou la spéculation des non-juifs, en commençant par les Pères de l’église et en finissant par les prédicateurs évangéliques.

Plus de 2000 ans séparent le lecteur de notre époque du « Nouveau Testament », plus de 500 ans séparent le dernier écrit de « L’Ancien Testament » du tout premier livre du « Nouveau Testament ».

La pratique et l’enseignement de « L’Ancien Testament » reflètent difficilement la pratique et l’enseignement du judaïsme du 1er siècle. Le chrétien ou tout autre lecteur du « Nouveau Testament », ne peut simplement pas se référer uniquement à « L’Ancien Testament » pour comprendre les pratiques du judaïsme de l’époque de Jésus. Faire une telle chose c’est commencer du mauvais pied la compréhension historique du « Nouveau Testament ». En 500 ans beaucoup de choses se sont passées dans l’histoire juive. C’est pourquoi il est essentiel pour l’étudiant ou le disciple d’étudier ces choses en parallèle.

L’hébreu et l’araméen — les langues parlées par Jésus, présentent aussi des difficultés pour le lecteur du « Nouveau Testament ». Les idiomes et la culture viennent aussi obscurcir certains sens des paroles de Jésus et de ses apôtres.

Quand on ouvre pour la première fois le « Nouveau Testament » dans Matthieu 1, il n’y a aucun explication pourquoi le mot « généalogie » (ou plutôt : ‘génération’ dans l’original) est utilisé suivi des titres « fils de David » et « fils d’Abraham ». Il n’est non plus expliqué ce que veut dire « Christ/Messie » ni même la provenance de ce titre et ce qu’il implique.

Dans Marc 1, on ne nous explique pas ce que veut dire « Fils de Dieu » dans le contexte de cette époque, ni même ce qu’est exactement un « baptême » dans le judaïsme.

Luc 1 n’explique pas comment on peut être « justes » et « observer d’une manière irréprochable tous les commandements et les ordonnances de Dieu ». Ni même ce que ce titre veut dire dans le contexte juif. Il n’explique pas non plus pourquoi il précise que les parents de Jean Baptiste étaient « avancés en âge ». Il ne prend pas non plus la peine de clarifier et identifier qui est « l’Esprit-Saint ». Ni même de dire pourquoi il est important que Joseph soit de la « maison de David ».

Jean 1 quant à lui, n’explique pas et ne définit pas pour nous ce qu’est « La Parole » dans la pensée juive. Ni même pourquoi ces tous premiers mots sont « au commencement ». Il n’explique pas non plus ce que sont exactement les « Pharisiens », d’où ils sortent et ce qu’ils enseignent ainsi que leur pratiques. Il ne prend même pas la peine d’expliquer ce qu’est un « Rabbi » ou même un « disciple » dans le contexte du judaïsme du 1er siècle, il n’explique pas non plus ce que être « envoyé » représente dans la pensée juive, et pourtant c’est un terme clé pour comprendre sa version de l’évangile!

Voici donc le but de ce site, c’est de t’aider à mieux comprendre toutes ces nuances, ces définitions, ces concepts, ces idées, ces enseignements, ces mots, qui nous empêchent de comprendre le mieux possible ces textes vieux de 2000 ans du « Nouveau Testament ».

Je t’aiderai à mieux comprendre ces choses en me basant sur les érudits, experts, et les enseignants qui ont étudié profondément et méticuleusement ces choses. Tu trouvera dans « sources » les divers livres et sites internet qui expliquent chacun des sujets abordés dans ce site.

Publicités

Commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s