Eloges de Mochéh Rabbénou – Jean 1:1-18

בס’ד


Pourquoi écrire un tel article : des éloges sur Moïse?

Il y a eu pendant bien trop longtemps une fâcheuse tendance chez les adhérents au Nazaréen à minimiser l’importance de Moïse fils d’Amram, voire même à dénigrer ses actes et sa vie en faveur d’un agrandissement parfois démesuré de Yéchoua fils de Yossef. Cela est le fruit d’une mauvaise compréhension de certaines paroles écrites par ses disciples (ex. Jean 1:17; Hébreux 3:3) ou encore d’une prise de parti dans une supposée compétition entre Yéchoua et Moïse (ex. Matthieu 19:7, Jean 9:28) qui est en fait inexistante quand on examine de plus près les textes et le contexte. Ces choses ont engendré des attitudes anti-judaïques voire même anti-sémites chez les plus extrémistes. Cependant Mochéh est pris en exemple et est mis en valeur autant par la bouche du Nazaréen que par celle de ses disciples (ex. Matthieu 23:1-3; Actes 15:21).

Cet écrit, que l’on appelle communément « l’Evangile selon Jean » a pour l’un de ses but de démontrer l’autorité du Nazaréen en tant que Rabbin qui a accès aux grands secrets de D.ieu, et en tant que fils de David et Roi sur toutes les tribus d’Israël. Les « commentaires » suivants se rapprochent d’avantage a une interprétation midrachique de Jean 1:1-18 qu’à une explication historico-religieuse de ces versets, bien que le texte de base fasse bel et bien allusion à plusieurs reprises à la vie et les exploits de Mochéh.

Puissent ces éloges commencer à rétablir le visage de celui dont on a enlevé la beauté et l’éclat — que D.ieu lui avait pourtant données (Exode 2:2; Exode 34:29), et de qui nous avons détourné le visage depuis tant et trop d’années (Esaïe 53:2).

Je remercie particulièrement mon collègue et commentateur du site : www.leroimessie.com qui a été celui qui m’a ouvert les yeux sur la grandeur de Mochéh Rabbénou et de sa présence omniprésente qui est dissimulée dans l’évangile selon Jean, notamment dans le chapitre 3; que D.ieu le bénisse en lui donnant une bonne subsistance, la femme que son coeur désire ainsi qu’une bonne santé.




Au commencement était Mochéh,
et Mochéh était face à face avec Dieu,
et un elohim était Mochéh,
il était au commencement auprès de Dieu.
Tout a été opéré au travers de Mochéh,
et rien de ce qui a été opéré n’a été fait sans lui.


La vie était en Mochéh,
et la vie était la lumière pour les fils d’Adam.
Mochéh brilla dans les ténèbres
et les ténèbres ne le saisirent point.

Il y avait un homme envoyé de Dieu dont le nom était Aharon.
Il vint comme témoignage, pour témoigner de Mochéh,
afin que tous croient
[en Dieu] par Mochéh.
Aharon n’était pas Mochéh, mais il devait témoigner de lui.

Mochéh, la lumière véritable qui illumine tout homme venant dans le monde.
était dans le monde, et au travers de lui le monde a été fait,
mais le monde ne connaissait point Mochéh.
Il est venu pour les fils d’Israël, mais les fils d’Israël ne l’ont pas reçu.
A ceux qui ont reçu Mochéh,
il leur donna le droit de devenir fils de Dieu,
à ceux qui crurent dans le Nom de Dieu.
Nés non du sang ni du désir de la chair – pas même le désir d’un homme, mais de Dieu.

1:1 Au commencement était la parole et la parole était avec Dieu et divine était la parole.

Au commencement était Mochéh.

Pourquoi dire qu’il était au commencement? Car le feu qui ne consume point le buisson et la lumière quand il a été dit « Que soit la lumière » (Genèse 1:3), sont la même chose, la lumière véritable, celle du commencement.

Car cinq fois le mot « lumière » est écrit (Genèse 1:3-5), et cinq fois le mot « buisson » est écrit. (Exode 3:2-4). Cette lumière fût réservée pour les justes à venir, comme le dirent nos Sages :

« Mais lorsque le Saint, béni soit-Il, vit la génération du déluge et la génération de la Dispersion et qu’Il vit que leurs voies étaient corrompues. Il se leva et la dissimula d’eux, comme il est dit : ‘ Les méchants sont privés de leur lumière à eux’ (Job 38:15) Et pour qui l’a-t’Il dissimulée? Pour les juste dans le futur, comme il est dit, ‘Dieu vit que la lumière était bonne’ (Genèse 1:4) et ‘bonne’ se réfère à nul autre que les justes, comme il est dit. ‘Dites au juste que ce sera bon’ (Esaïe 3:10) » – Talmoud Bavli : ‘Haguigah 12a

Mochéh Rabbénou fût le premier de ces justes a pouvoir contempler cette lumière, car il est dit de lui, « elle vit qu’il était bon et elle le dissimula pendant trois mois » (Exode 2:2) tout comme Dieu vit que la lumière était bonne et la dissimula.

Au commencement était la parole : Mochéh

Pourquoi Mochéh reçoit-il le titre de « parole »? Car Dieu l’a choisi pour parler de sa part à son peuple Israël, comme il est dit, « Ainsi diras-tu aux enfants d’Israël : ‘Je Serais m’a envoyé vers vous’ » (Exode 3:14) et encore, « Tu lui parleras et tu mettras les paroles dans sa bouche » (Exode 4:15)

Et comme il est dit de lui « Cependant, c’est un mystère. Moïse est voix, et le parler, qui est sa parole, était en exil… » – Séfèr HaZohar 2:25b, Va’era

Il est aussi parole, car il est écrit, « Elle lui prépara un panier (תבה) d’osier et l’enduisit d’argile et de bitume…et le plaça parmi les roseaux sur la rive du fleuve » (Exode 2:3) comme : « Tu feras cette arche (תבה)…tu la recouvriras, à l’intérieur et à l’extérieur de poix » (Genèse 6:14) tout comme « Ils feront une Arche en bois…Tu la recouvriras d’or pur à l’intérieur et à l’extérieur…tu placeras dans l’Arche le Témoignage que Je te donnerai » (Exode 25:10,11,16) c’est pourquoi il est parole et lumière, car il est écrit, « La Torah de HaChèm est parfaite : Elle réconforte l’âme, le témoignage de HaChèm est véridique » (Psaume 19:8) ainsi que : « Et HaChèm m’a donné les deux Tables de pierre… et sur elles toutes les paroles que HaChèm vous a dites sur la montagne » (Deutéronome 9:10) et aussi « Ta parole est un flambeau qui éclaire mes pas, une lumière qui rayonne sur ma route » (Psaume 119:105) comme il est dit, « Le commandement de HaChèm est lumineux, il éclaire les yeux » (Psaume 19:9).

Que ces paroles soient révélées maintenant et qu’elles soit établies, car il a été enseigné : « ‘Elle lui prépara un panier d’osier ‘ (Exode 2:3) — faisant allusion à l’arche dans laquelle les tables de l’alliance furent déposées. Un panier d’osier est l’arche de l’alliance. ‘ותחמרה et l’enduisit d’argile et de bitume’  (Exode 2:3) Car ce panier, qui est l’Arche, était recouvert à l’intérieur et à l’extérieur. » – Séfèr HaZohar 2:11b ‘Chemot’

Et Mochéh était avec/vers/face à face à // Dieu/HaElohim

Quand était-il avec Dieu? Lorsqu’il voulu s’écarter et que le Créateur l’appela, comme il est écrit : « Et Dieu l’appela du sein du buisson et dit : ‘Moïse, Moïse’; il répondit : ‘Me voici!’ » (Exode 3:4) et encore : « Moïse se cacha le visage car il avait peur de regarder du côté de Dieu » (Exode 3:6) et encore « HaChèm dit à Aaron : ‘va à la rencontre de Moïse, dans le désert.’ Il alla et le rencontra à la montagne de Dieu et l’embrassa. » (Exode 4:27) et aussi  « Mais Moïse s’approcha de l’épaisseur de la nuée où se trouvait HaChèm » (Exode 20:18).

Il est aussi dit, « Mochéh dit, ‘Prêtez l’oreille ô cieux’ (Deutéronome 32:1) et Yéchayahou dit, ‘Ecoutez ô cieux, prête l’oreille ô terre‘ (Esaïe 1:2). Rabbi Akiva dit, ‘Ceci nous enseigne que puisque Mochéh a parlé la Torah alors qu’il était dans les cieux, et qu’il parla aux cieux comme un homme parle à son collègue, il dit, ‘Prêtez l’oreille ô cieux’. Mais il voyait la terre comme étant distante de lui, c’est pourquoi il dit, ‘et écoute ô terre’. » – Midrach Tan’houma, Dévarim, ‘Ha’azinou’ 2. 

Quand était il vers Dieu? Comme il est écrit, « Mochéh monta vers HaElohim » – Exode 19:3

Q
uand était-il face à face à Dieu? Comme il est écrit, « HaChèm parlait à Mochéh face à face » – Exode 33:11


Et divin/elohim était Mochéh

Comment un homme peut-il être divin? Uniquement si le Créateur lui donne l’autorité de le représenter, comme il est écrit, « Je t’ai établi Dieu sur Pharaon » (Exode 7:1) et encore « ‘C’est par cela que tu sauras que je suis HaChèm; voici je vais frapper avec le bâton qui est dans ma main…’ » (Exode 7:17)

Mais aussi comme il est dit : « ‘Voici la bénédiction que Moïse l’homme-Dieu/Ich HaElohim, a adressée aux enfants d’Israël..’ (Deutéronome 33:1)

Rabbi Tan’houma dit : Si ‘elohim’ et si ‘homme’ pourquoi ‘elohim’? Plutôt, lorsqu’il a été jeté dans la Rivière d’Egypte il était un homme, et lorsqu’elle a été changée en sang, il était elohim.

Une autre interprétation : Lorsqu’il s’enfuit du Pharaon il était un homme, et lorsqu’il le coula, il était elohim.

Une autre interprétation : Lorsqu’il montait aux cieux il était homme, et que veut dire qu’il était homme? Devant les anges qui sont entièrement de feu. Et lorsqu’il descendait des cieux il était elohim. D’où? Car il est écrit : ‘et ils eurent peur de s’approcher de lui’ (Exode 34:30)

Une autre interprétation : Lorsqu’il montait aux cieux, il était elohim, tout comme les anges ne mangent ni ne boivent, ainsi Moïse lui aussi ne mangeait et ne buvait pas. » D’où? Car il est dit :’Il resta là avec HaChèm’ (Exode 34:28)

Une autre interprétation : Que veut dire « Ich Ha-Elohim? R’ Avin dit : De sa taille jusqu’en bas il était un homme, de sa taille jusqu’en haut il était elohim. »
– Midrach Rabbah : Deutéronome 11.4

Il est aussi dit : « Le Saint, béni soit-Il, dit à Mochéh, ‘L’impie Pharaon s’est fait de lui-même un dieu, vas donc l’informer qu’il n’est rien car je t’ai fait Dieu au-dessus de lui. Comment savons-nous qu’il se considérait être un dieu? Car il est dit, ‘Mon fleuve est à moi, c’est moi qui me suis fait!’ (Ezéchiel 29:3). Ainsi lorsqu’il te verra, il dira, ‘C’est Dieu’’. » – Midrach Tan’houma 9, ‘Va’éra’

Une autre interprétation : « …et Il dit ‘Mochéh Mochéh’ » (Exode 3:4)…Il enseigna la Torah dans le Monde Présent, et c’est lui qui est destiné à enseigner dans le Monde à Venir. Car dans le futur, Israël ira vers Avraham et lui dira, ‘Enseigne-nous la Torah’, et il leur dira, ‘Allez à Yitz’hak qui étudia d’avantage que moi-même’; mais Yitz’hak leur dira, ‘Allez à Ya’akov, qui servit [les érudits] plus que moi-même’; et Ya’akov leur dira, ‘Allez à Mochéh qui l’apprit du Saint, béni soit-Il.’ C’est à son propos qu’il est écrit, ‘Ils vont de force en force, pour paraître devant elohim à Tziyon’ (Psaume 84:8), et il n’y a point de ‘elohim’ autre que Mochéh, comme il est dit, ‘Vois, J’ai fait de toi un elohim sur Pharaon’ (Exode 7:1) » – Midrach Rabbah ‘Chémot’ 2:6

« Moïse, le Tzaddik, sommet de l’humanité, parla « face à face » avec Dieu. Il avait accès aux plus profonds secrets de la Torah, il connaissait les mystères de l’existence. Il savait bien, en dépit des luttes incessantes qu’il entreprit pour s’élever spirituellement tout au long de sa vie, que sa réussite n’était rien d’autre qu’un don de Dieu. Il ne se considérait qu’un porte-parole du Tout-Puissant. En transmettant la Torah, il vécut la Divinité. » – La Haggadah de Pessa’h Breslev, pg.28 (Section A)


1:2 Elle était au commencement avec Dieu. 

Mochéh était au commencement auprès de Dieu

Il était auprès de Lui comme il est dit « ‘Et HaChèm l’appela depuis la montagne disant… ‘ Rabbi Yitz’hak ouvrit, disant, ‘Heureux celui que tu choisis et admets en ta présence, pour qu’il habite dans tes parvis!’ (Psaume 65:5) » Heureuse est la portion de l’être humain dont le Saint béni désire et rapproche afin qu’il demeure dans le saint palais. Car quiconque est désiré par Lui d’être à Son service est inscrit d’un signe en-haut, révélant qu’il a été choisi par le céleste Saint afin qu’il  habite dans Sa demeure. Quiconque porte ce signe, passe au travers de toutes les portes d’en-haut, sans que qui que ce soit ne l’en empêche.  Rabbi Yéhoudah dit, ‘Heureuse est la portion de Moïse, de qui il est écrit ‘Heureux celui que tu choisis’ et de manière similaire : ‘Puis Moïse s’approchera seul vers HaChèm mais eux ne s’approcheront pas (Exode 24:2)!’ » – Zohar 2:79b

Et comme il est écrit « HaChèm descendit sur le Mont Sinaï, au sommet de la montagne; HaChèm appela Moïse au sommet de la montagne et Moïse monta » (Exode 19:20)

Au commencement’ comme il est dit, « ‘Nul comme ce jour ne s’est jamais produit, et ce, depuis le jour que le monde a été créé, car le Saint béni est apparu dans Sa gloire sur le Mont Sinaï’ »  – Zohar 2:94a

1:3 Tout a été opéré au travers d’elle, et rien de ce qui a été opéré n’a été fait sans elle. 

Tout a été opéré au travers de Mochéh, et rien de ce qui a été opéré n’a été fait sans lui 

Comme il est écrit : « Quand tu partiras pour retourner en Egypte, regarde tous les prodiges que j’aurais mis dans ta main et accomplis-les devant Pharaon… » (Exode 4:21) et aussi, « Or lorsque Moïse levait sa main, Israël prenait le dessus » (Exode 17:11) et aussi, « Je ferais des merveilles telles qu’il ne s’en est jamais produites sur la terre et parmi toutes les nation; et tout le peuple au milieu duquel tu te trouves verra combien est redoutable l’oeuvre de HaChèm que Je M’apprête à accomplir avec toi » (Exode 34:10) et encore, « Tu conduisis comme un troupeau ton peuple, par la main de Moïse.. » (Psaume 77:21), et aussi, « Il inscrivit sur les Tables les paroles de l’alliance, les Dix Commandements. » (Exode 34:27)

1:4 La vie était en elle et la vie était la lumière pour les fils d’Adam.

La vie était en Mochéh – la parole et la vie était la lumière pour les humains
La vie était en Mochéh — la parole

« Ecoutez donc Mes paroles. S’il y a parmi vous des prophètes, c’est dans une vision que Moi, HaChem Me ferait connaitre à lui, en songe que Je lui parlerai. Il n’en est pas ainsi de Mon serveur Moïse, dans toute Ma Maison, il est celui qui est fiable. De bouche à bouche Je lui parle, dans une claire vision et non avec des énigmes, et l’image de HaChem il contemple. » – Nombres 12:6-8

« Moïse descendit vers le peuple, et il leur dit, Dieu prononça toutes ces paroles en disant… » – Exode 19:25-20:1

« Et maintenant ô Israël, écoute les décrets et les jugements que je vous enseigne pour les pratiquer, afin que vous viviez… »
– Deutéronome 4:1

« Car ce commandement que je t’ordonne aujourd’hui, elle n’est pas cachée de toi, et elle n’est pas éloignée…car la parole est très proche de toi, dans ta bouche et dans ton coeur – pour l’accomplir…J’ai placé la vie et la mort devant toi, la bénédiction et la malédiction; et tu choisira la vie, afin que tu vives, toi et ta descendance. »
– Deutéronome 30:11, 14, 19

« Prêtez l’oreille ô cieux, et je parlerai; et que la terre écoute les paroles de ma bouche. Que mon enseignement ruisselle comme la pluie, que mon discours coule comme la rosée; comme des rafales de vent sur la végétation et comme de gouttes de pluie sur l’herbe. » – Deutéronome 32:1-2

 « ‘La femme conçut et enfanta un fils. Elle vit qu’il était bon’ (Exode 2:2)
Que veut dire : ‘qu’il était bon’?…Rabbi Yossé dit, ‘Elle vit la splendeur de la Présence Divine qui brillait en lui, car à l’instant où il naquit toute la maison fût remplie de lumière, comme il est écrit : ‘Elle vit qu’il était bon [tov]’, de même : ‘Dieu vit que la lumière était bonne [tov]’ (Genèse 1:4). C’est pourquoi il est écrit : ‘qu’il était bon’ — Il était tout! 
– Séfèr HaZohar 2:11b, ‘Chémot’

et la vie était la lumière pour les fils d’Adam

Comme il est dit, « La Torah est aussi comparée à l’huile, de la même manière que l’huile amène la lumière au monde entier, ainsi la Torah amène-t-elle la lumière dans le monde. » – Midrach Tan’houma Dévarim, ‘Ki Tavo’ 3

« Il a été enseigné : Rabbi Chimon dit, ‘Il est écrit : ‘Dieu parla’ (Exode 20:1), parla pour proclamer des paroles. Car il a été enseigné : Lorsque le Saint béni soit-Il se révéla et commença à parler, ceux en haut et ceux en bas tremblèrent, et les âmes d’Israël s’en allèrent. Et il a été enseigné : Cette parole s’envola depuis le haut vers le bas, fut gravée dans les quatre vents du monde, puis monta et descendit. En montant elle fut absorbée par les montagnes de baume pur et fut infusée par cette rosée d’en-haut [celle de la résurrection]. Puis elle encercla Israël, restaurant leurs âmes, fit le tour et se grava à sa place sur les tables de pierre. Et ainsi fut-il pour chaque parole. » – Séfèr HaZohar 2:83a-b ‘Yitro’

« Rabbi Yitz’hak dit, ‘Pourquoi la Torah fut-elle donnée dans le feu et les ténèbres, comme il est écrit, ‘Et la montagne était embrasée de feu jusqu’au coeur des cieux, obscurité, nuée, et nuage épais’?(Deutéronome 4:11) Parce que quiconque se livre à la Torah est sauvé d’un autre feu et des ténèbres avec lesquelles les autres nations obscurcissent Israël.’ » – Séfèr HaZohar 2:83b ‘Yitro’

Et aussi, « Un autre commentaire,‘Envoie Ta lumière et Ta vérité’ (Psaume 43:3), c’est-à-dire, envoie Mochéh et Aharon, par lesquels le Saint a envoyé la lumière à Israël afin de les racheter de l’Egypte » – Pésikta Dé-Rav Kahana, Piska 5:4

pour les fils d’Adam

Une interprétation :

« Et Moïse ne savait pas que la peau de son visage était devenue rayonnante lorsque Dieu lui avait parlé. Aaron et tous les enfants d’Israël virent Moïse et voici la peau de son visage rayonnait…  » – Exode 34:29-30

« A ce propos on lit : ‘Moïse atteignit le miroir qui luit’ qui se tient au-dessus de celui qui ne luit pas. Le reste des habitants du monde, ce miroir qui ne brille pas. Les Pères virent, au travers de ces couleurs révélées, celles qui sont dissimulées, se tenant au-dessus de celles qui ne brillent pas. Ainsi qu’il est écrit : ‘Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob en tant que El Chaddaï, mais sous mon Nom HaChèm je ne Me suis pas fait connaître à eux.’ (Exode 6:3) Des couleurs dissimulées pour lesquelles Moïse fût trouvé digne de regarder. » – Séfèr HaZohar 2:23b, ‘Va’éra’

Une autre interprétation :

C’est-à-dire les descendants de Ya’akov, représentants d’Adam, le premier a recevoir un commandement de Dieu.

« Rabbi Chimon enseigna, ‘Heureuse est Israël, car Le Saint, béni soit-Il, les appela אדם (adam), humain, comme il est écrit, ‘Et vous, mon troupeau, troupeau de mon pâturage, êtes adam’ (Ezéchiel 34:31); ‘Lorsque adam, l’un parmi vous apportera une offrande à HaChèm’ (Lévitique 1:2). Pourquoi les a-t-il appelés ‘adam’? Car il est écrit, ‘vous, qui êtes attachés à HaChèm votre Dieu’ (Deutéronome 4:4), ‘vous’ et pas les autres nations. C’est pourquoi ‘vous êtes…adam’ (Ezéchiel 34:31), ‘vous’ êtes appelés ‘adam’: les autres nations ne sont pas appelées ‘adam’…Lorsqu’un fils Israélite…réussit dans l’accomplissement des commandements de la Torah, il entre cet ‘adam’ et s’attache au corps du Roi et est appelé ‘adam’. Les descendants d’Israël sont appelés ‘adam’. » – Séfèr HaZohar 2:86a, ‘Yitro’.

« Ainsi, heureuse est Israël — les saints attachés au Saint, béni soit-Il! Heureux sont-ils dans le Monde Présent et le Monde à Venir! C’est d’eux qu’il est écrit, ‘Et vous, qui êtes attachés à HaChèm votre Dieu, vous êtes tous vivants aujourd’hui.’ (Deutéronome 4:4) » – Séfèr HaZohar 1:94b, ‘Lèkh Lékha’ 

« Le pouvoir principal de Mochéh et des grands justes est de révéler l’unicité de HaChèm, et révèlent ainsi le Messie dans le monde. »

– RAV YITZ’HAK MEIR MORGENSTERN –
(D’ei Chochmah L’Nafshechah, Shalosh Seudos : Vayeshev 5769)

1:5 La lumière brilla dans les ténèbres et les ténèbres ne la saisirent point. 

Mochéh brilla

Mochéh brillait comme il est écrit « Et Moïse ne savait pas que la peau de son visage était devenue rayonnante lorsque Dieu lui avait parlé » (Exode 34:29), il est dit,

« Il brilla, comme il est dit ‘Un jour Rabbi Chimon était assis avec Rabbi El’azar, son fils. Rabbi El’azar dit, ‘Ce verset qui est écrit : ‘Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob’ (Exode 6:3) Pourquoi ‘apparu’? Le verset devrait dire : ‘J’ai parlé’. Il répondit : ‘El’azar, C’est un mystère céleste! Viens et vois : Il y a des couleurs qui sont perçues et des couleurs qui ne le sont pas. Celles-ci sont un céleste mystère de la foi, cependant les être humains ne connaissent ni ne contemplent.’

‘Celles qui sont perçues, aucun homme n’a pu les atteindre jusqu’à ce que les Pères ne viennent et purent les percevoir. Il est ainsi écrit, ‘Je suis apparu’, car ils virent ces couleurs qui sont révélées. Lesquelles sont-elles? Les couleurs de El Chaddaï, des couleurs dans un céleste miroir visionnaire; celles-ci peuvent être vues…Il est écrit ‘Les resplendissants resplendiront comme l’éclat du firmament, et ceux qui auront dirigé la multitude dans le droit chemin comme les étoiles, à tout jamais.’ (Daniel 12:3) ‘Les resplendissants resplendiront’. Qui sont les « resplendissants »? Le sage qui contemple, seul par lui-même, les choses que les être humains ne peuvent exprimer. Ceux-ci sont appelés les « resplendissants ».
– Séfèr HaZohar 2:23a, ‘Va’éra’

Mochéh brilla dans les ténèbres

Comme il est dit, « ‘La femme conçut et enfanta un fils. Elle vit qu’il était bon’ (Exode 2:2)
Que veut dire : ‘qu’il était bon’?… Rabbi Yossé dit, ‘Elle vit la splendeur de la Présence Divine qui brillait en lui, car à l’instant où il naquit toute la maison fût remplie de lumière, comme il est écrit : ‘Elle vit qu’il était bon [tov]’, de même : ‘Dieu vit que la lumière était bonne [tov]’ (Genèse 1:4). C’est pourquoi il est écrit : ‘qu’il était bon’ — Il était tout! 
– Séfèr HaZohar 2:11b, ‘Chémot’

Et aussi, « Moïse s’approcha de la nuée ténébreuse. Au travers de trois divisions : les ténèbres, la nuée et les ténèbres épaisses, à l’extérieur étaient les ténèbres, en elles étaient la nuée, et dans cette dernière les ténèbres épaisses. Car il est dit, ‘Mais Moïse s’approcha de la nuée ténébreuse’. »Mékhilta dé-Rabbi Ichmaël : Massékhta Ba’Hodèch 114-117

Mochéh brilla dans les ténèbres et les ténèbres ne le saisirent point 

Comme il est rapporté :

« Rabbi El’azar demanda, ‘Quel est le sens de « Je t’ai couvert de l’ombre de ma main »?’ Il répondit, ‘Lorsque la Torah fût transmise à Moïse, des myriades d’anges célestes vinrent pour le brûler avec les flammes sortant de leurs bouches, mais le Saint, béni soit-Il, l’abrita.’ » – Hakdamat Séfèr HaZohar 1:5a


Une autre interprétation :

Mochéh brilla dans les ténèbres et les ténèbres ne le comprirent point 

« Concernant ceci nous lisons ‘Moïse atteignit le miroir qui brille’, qui se tient au-dessus de celui qui ne brille pas. Le reste des habitants du monde, ce miroir qui ne brille pas. Les Pères virent, au travers de ces couleurs révélées, celles-ci qui sont dissimulées se tenant au-dessus de celles qui ne brillent point. C’est pourquoi il est écrit, ‘Je suis apparu à Abraham, Isaac et à Jacob comme El Chaddaï’ – en ces couleurs qui sont vues. ‘Mais sous mon Nom YHVH je ne Me suis pas fait connaître à eux.’ – couleurs dissimulées auxquelles Moïse fût trouvé digne de regarder.

Mystère de l’oeil : dissimulé et révélé. Dissimulé, voyant le miroir qui brille; révélé, voyant le miroir qui ne brille point. Ainsi
וארא (va-era), Je suis apparu – dans le miroir qui ne brille point, qui est révélé et décrit en terme de ראיה (ré’iyyah), vision : alors que le miroir qui brille est décrit en terme de connaissance, comme il est écrit : Je ne me suis pas fait connaitre. » – Séfèr HaZohar 2:23b, Va’éra

Une autre interprétation :

« Mochéh brilla »

C’est-à-dire que la lumière à la création brilla, comme on le sait « elle vit qu’il était bon » (Exode 2:2) et « Dieu vit que la lumière était bonne » (Genèse 1:4) car après qu’il soit écrit : « Avec l’obscurité sur la face de l’abîme » (Genèse 1:2) il est écrit « Que soit la lumière » (Genèse 1:3).


« dans les ténèbres (Ba-‘hochèkh) »

Que sont les ténèbres? Elle sont les eaux, comme il est écrit, 
« Va-‘hochèkh al pénéï Téhom (avec les ténèbres sur la face du Téhom) » en parallèle : 
« Vé-roua’h Elohim méra’hèfèt’ al pénéï mayim (et le souffle de Dieu planait sur la surface des eaux) » (Genèse 1:2)
D’où le savons-nous? Car il est écrit, « Les eaux m’ont envahit jusqu’à l’âme, l’abîme (Tehom) tournoie autour de moi » (Jonas 2:6) c’est ainsi que les eaux sont semblables à l’abîme.

Que sont ces eaux? Elles sont la mort, comme il est écrit, « A nouveau tu me rendras la vie, à nouveau tu me feras remonter du fond des abîmes » (Psaume 71:20) Et comme il a été dit, « La Torah n’est pas non plus au-delà de la grande mer pour que tu dises, ‘Ô si nous avions quelqu’un comme Jonas le prophète, qui puisse descendre dans l’abîme de la mer et qu’il nous l’apporte et qu’il nous fasse entendre ses commandements afin que nous les pratiquions! » (Targoum Yéruchalmi, Deutéronome 30:13)

Et aussi, « Plusieurs choses ont été désignée pour exister dans le monde. La mort a été préparée pour exister dans le monde, comme il a été dit, ‘et les ténèbres étaient sur la face du Téhom’ ceci se réfère à l’Ange de la Mort qui obscurcit la face des êtres créés. » – Midrach Tan’houma 17, ‘Shemot’

Comme il a été dévoilé à l’Ancien « La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres » (Dévoilement 20:13) et aussi, « Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus…Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » (Dévoilement 21:1,4)

Tout ceci est démontré dans les paroles du prophète, comme il dit, « Du sein du chéol je t’ai imploré…Tu m’as jeté dans les profondeurs, au coeur des mers…les eaux m’ont envahit jusqu’à l’âme, l’abîme tournoie autour de moi…tu as relevé ma vie du gouffre » (Jonas 2:3-7)

« et le souffle de Dieu planait sur la face des eaux » (Genèse 1:2)

Qui est ce souffle si ce n’est Mochéh notre Maître? Comme il est dit, « HaChèm parlait à Moïse face à face » (Exode 33:11) et aussi, « un prophète comme Moïse, que HaChèm a connu face à face » (Deutéronome 34:10) et aussi « Et sur lui reposera le souffle de HaChèm » (Esaïe 11:2), et encore, « Et j’accroitrais une partie du souffle qui est sur toi » (Nombres 11:17). Tout ceci correspond à son nom, comme il est écrit, « Parce que je l’ai tiré des eaux » (Exode 2:10).

« Mochéh brilla dans les ténèbres et les ténèbres ne le saisirent point »

Ni la mort, ni les eaux ne le saisirent, car bien que l’Impie Pharaon ordonna « Si c’est un fils vous le ferez périr » (Exode 1:16) et ensuite, « Tout fils qui naitra, jetez-le dans le fleuve! » (Exode 1:22), il fut préservé, tout comme le Consolateur le fut, car il est bien écrit : « Tu feras cette arche (תבה)…tu la recouvriras, à l’intérieur et à l’extérieur de poix » (Genèse 6:14) comme pour le prophète : « Elle lui prépara un panier (תבה) d’osier et l’enduisit d’argile et de bitume…et le plaça parmi les roseaux (בסוף) sur la rive du fleuve » (Exode 2:3).

Le Consolateur fut donc, lui aussi, préservé de la mort comme il est écrit, « En ce jour toutes les sources de l’immense abîme (Téhom) jaillirent…tout ce qui, dans ses narines, avait un souffle d’esprit de vie…périt» (Genèse 7:11, 22), et aussi, « Et l’arche flotta à la surface des eaux » (Genèse 7:18) semblable à « avec les ténèbres sur la face du Téhom, et que le souffle de Dieu planait sur la surface des eaux » (Genèse 1:2) comme nous l’avons vu.

Tout ceci est comme le pria le prophète : « un fleuve m’entoure…les eaux m’ont envahit jusqu’à l’âme, l’abîme (Téhom) tournoie autour de moi, les roseaux (סוף) étreignaient ma tête… » (Jonas 2:3-7)

1:6 Il y avait un homme envoyé de Dieu dont le nom était Yo’hanan. 

Il y avait un homme envoyé de Dieu dont le nom était Aharon


P
ourquoi Aharon? Car il est de la maison de Lévi, comme il est écrit, « N’y a-t-il pas Aharon ton frère le Lévite? » (Exode 4:14)

Tout comme Yo’hanan, comme il a été rapporté, « Il y avait un cohen…son nom était Zékharyah…et il avait une femme d’entre les filles d’Aharon dont le nom était Elichéva. » (Loukas 1:5)

Lui aussi était aimé, comme il est écrit, « Toute l’assemblée vit que Aharon était mort et ils pleurèrent Aaron trente jours, toute la maison d’Israël » (Nombres 20:29) Il n’en est pas dit de même pour Mochéh Rabbénou!

Il était aimé du peuple, tout comme l’était aussi Yo’hanan, comme il est rapporté, « Maintenant, certains d’entre les Juifs croyaient que la destruction de l’armée de Hérode venait de Dieu, et qu’il était puni à juste titre à cause de ce qu’il avait fait contre Yo’hanan…maintenant lorsque plusieurs foules venaient à lui, car ils trouvaient grand plaisir à écouter ses paroles…Hérode…pensa qu’il était mieux de le mettre à mort…Maintenant, les Juifs étaient de l’opinion que la destruction de cette armée était une punition envoyée contre Hérode, en signe du mécontentement de Dieu à son égard. » – Antiquités des Juifs Livre 8 Chapitre 5, 2

Nous savons que Yo’hanan a été envoyé de Dieu, comme il est rapporté, « Il marchera devant Lui dans l’esprit de Eliyahou ainsi que dans sa puissance, pour ramener les coeurs des pères vers leurs enfants… » (Loukas 1:17) mais pour Aharon qu’en est-il? Il est écrit, « HaChèm dit à Aharon : ‘Va à la rencontre de Mochéh dans le désert’ » (Exode 4:27)

Comment encore sont-ils semblables? Car il est dit, ‘…dans le désert’, de Yo’hanan il est rapporté : « Le garçon grandit et devint fort en esprit, il était dans les déserts jusqu’au jour où il apparut à Yisraël. » (Loukas 1:80)

Et aussi, « N’y a-t-il pas Aharon ton frère, le Lévite? Je sais qu’il parlera assurément; d’ailleurs, le voici qui sort à ta rencontre, il te verra et il se réjouira dans son coeur. » (Exode 4:14), « Lorsque Elichéva entendit la bénédiction de Myriam, l’enfant dansa en son sein…’car lorsque le son de ta bénédiction atteignit mes oreilles, l’enfant dansa de joie en mon sein’ » (Loukas 1:41,44)

1:7 Il vint comme témoignage pour témoigner de la lumière, afin que tous croient par elle. 

Aharon vint comme témoignage, pour témoigner de Mochéh, afin que tous croient [en Dieu] par Mochéh.

Comme il est dit de Mochéh : « Rabbi Yéhoudah Bar Na’hman commença son discours dans le nom de Rabbi Chimon Ben Lakich : ‘Envoie Ta lumière et Ta vérité; qu’elles soient mes guides, qu’elles me conduisent à Ta montagne sainte, dans Tes demeures!’ (Psaume 43:3) ‘Ta lumière’ est Mochéh, à propos duquel il est écrit, ‘la peau de son visage rayonnait’ (Exode 34:29) » – Pésikta Dé-Rav Kahana, Piska 5:4

Et aussi, « Cependant, c’est un mystère. Moïse est voix, et le parler, qui est sa parole, était en exil; il fut alors ‘incirconcis’ — obstrué, empêché d’exprimer des mots. Il dit, ‘Comment le Pharaon m’écoutera-t-il si ma parole est en exil? Car je n’ai pas de parole! Je suis voix; la parole manquera, car Elle est en exil.’ C’est pourquoi, le Saint béni fit d’Aharon son partenaire. » – Séfèr HaZohar 2:25b,’Va’éra’

Comme il est écrit, « Aharon rapporta toutes les paroles que HaChèm avait dites à Mochéh et il opéra les signes sous les yeux du peuple. Et le peuple eut foi; ils entendirent que HaChèm s’était souvenu des enfants d’Israël et qu’il avait vu leur misère et ils s’inclinèrent et se prosternèrent » (Exode 4:30-31) et en quoi cela est-il lié à Yo’hanan? Car il est rapporté « Il y avait un cohen…son nom était Zékharyah » (Loukas 1:5) ‘Zékhar-Yah’, souvenir de Dieu!

1:8 Il n’était pas la lumière, mais il devait témoigner de la lumière.

Aharon n’était pas Mochéh, mais il devait témoigner de Mochéh

Comme il est écrit, « Lui, il parlera pour toi au peuple, et ainsi il sera ton porte-parole et tu seras pour lui Elohim. » (Exode 4:16) c’est pourquoi il est interprété plus tôt « Et ‘elohim’ était Mochéh ».

‘Il devait’ comme il est écrit, « Tu lui parleras et tu mettras les paroles dans sa bouche et Je serai avec ta bouche et avec sa bouche et Je vous instruirai tous deux de ce que vous aurez à faire. » (Exode 4:15)

« Rabbi Yéhoudah Bar Na’hman commença son discours dans le nom de Rabbi Chimon Ben Lakich : ‘Envoie Ta lumière et Ta vérité; qu’elles soient mes guides, qu’elles me conduisent à Ta montagne sainte, dans Tes demeures!’ (Psaume 43:3) ‘Ta lumière’ est Mochéh, à propos duquel il est écrit, ‘la peau de son visage rayonnait’ (Exode 34:29). Et ‘Ta vérité’ est Aharon, duquel il est dit, ‘La Torah de vérité était dans sa bouche’ (Malachie 2:6), ‘Tes Toummim – vérité – et Tes Ourim sont à l’homme qui T’es dévoué.’ (Deutornome 33:8) » – Pésikta Dé-Rav Kahana, Piska 5:4

1:9 La lumière véritable qui illumine tout homme venant dans le monde. 

Mochéh, la lumière véritable qui illumine tout homme venant dans le monde 
Mochéh, La lumière véritable, 

« Et tous les enfants d’Israël virent Mochéh, et voici, la peau de son visage rayonnait et ils eurent peur de s’approcher de lui. » – Exode 34:30

C’est pourquoi il est écrit, « Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de HaChèm. » (Psaume 111:10)

Il est aussi dit, « ‘La femme conçut et enfanta un fils. Elle vit qu’il était bon’ (Exode 2:2)
Que veut dire : ‘qu’il était bon’?…Rabbi Yossé dit, ‘Elle vit la splendeur de la Présence Divine qui brillait en lui, car à l’instant où il naquit toute la maison fût remplie de lumière, comme il est écrit : ‘Elle vit qu’il était bon [tov]’, de même : ‘Dieu vit que la lumière était bonne [tov]’ (Genèse 1:4). C’est pourquoi il est écrit : ‘qu’il était bon’ — Il était tout! 
– Séfèr HaZohar 2:11b, ‘Chémot’

Et comme nous l’avons déjà établi : 

« ‘Elle lui prépara un panier d’osier ‘ (Exode 2:3) — faisant allusion à l’arche dans laquelle les tables de l’alliance furent déposées. Un panier d’osier est l’arche de l’alliance. ‘ותחמרה et l’enduisit d’argile et de bitume’  (Exode 2:3) Car ce panier, qui est l’Arche, était recouvert à l’intérieur et à l’extérieur. » – Séfèr HaZohar 2:11b ‘Chemot’

qui illumine tout homme

« …tous les enfants d’Israël s’approchaient; il leur prescrivait tout ce dont HaChèm lui avait parlé au Mont Sinaï, Mochéh terminait de leur parler et il mettait un voile sur son visage.» – Exode 34:32-33


« Pourquoi la Torah n’a-t-elle pas été donnée sur la terre d’Israël? Afin que les nations du monde n’aient pas d’excuses en disant, ‘Puisqu’elle a été donnée sur la terre d’Israël, nous ne l’avons pas acceptée.’ Une autre raison : Afin qu’il n’y aie pas de division entre les tribus. Sinon l’une aurait pu dire : ‘C’est sur mon territoire que la Torah a été donnée.’ Et l’autre aurait pu dire, ‘C’est sur mon territoire que la Torah a été donnée.’ C’est pourquoi la Torah a été donnée dans le désert, publiquement et ouvertement, dans un lieu qui n’appartenait à personne. » – Mékhilta Dé-Rabbi Ichmaël, Ba-‘Hodèch 5:95-98

venant dans le monde

« Rabbi Samlaï enseigna, ‘A quoi peut être comparé un foetus dans le sein de sa mère?…Et une lumière est avivée au-dessus de sa tête, et il regarde d’un coin de la terre à un autre, comme il est dit, ‘Où son flambeau brillait sur ma tête, et où sa lumière me guidait dans les ténèbres’ (Job 29:3) …Et l’entièreté de la Torah lui est enseignée, comme il est dit, ‘Il m’instruisait en me disant, ‘Que ton coeur s’attache à mes parole; garde mes commandements et tu vivras!’’ (Proverbes 4:4). Et il est aussi dit, ‘Alors que le conseil de Dieu était sur ma tente’ (Job 29:4)…Et une fois qu’il émerge dans l’espace aérien du monde, un ange vient et le frappe sur sa bouche, le faisant oublier toute la Torah, comme il est dit, ‘Le péché est tapi à la porte’ (Genèse 4:7) » – Talmoud Bavli : Niddah 30b

« A trois choses est comparée la Torah : Au désert, au feu et à l’eau. Ceci afin de te dire que de la même manière que ces trois sont gratuits pour tous ceux qui viennent dans le monde, ainsi en est-il aussi pour les paroles de la Torah qui sont gratuites pour tous ceux qui viennent dans le monde. » – Mékhilta Dé-Rabbi Ichmaël, Ba-‘Hodèch 5:98-101


1:10 Elle était dans le monde, et au travers d’elle le monde a été fait, mais le monde ne la connaissait point. 

Mochéh était dans le monde, et au travers de Mochéh le monde a été fait, mais le monde ne  connaissait point Mochéh. 
Mochéh était dans le monde

C’est-à-dire qu’il descendit des cieux, comme il est dit, « ‘Mochéh monta vers HaElohim’, il monta dans une nuée et descendit dans une nuée » – Midrach Rabbah Chémot 28:2 ‘Yitro’

Et comme il est écrit, « Mochéh descendit vers le peuple et il leur dit. » – Exode 19:25

Et au travers de Mochéh le monde a été fait

Lorsqu’il descendit communiquer les 10 paroles, comme il a été dit, « Le monde a été créé au travers de dix paroles » (Pirkéï Avot 5:1), comme il est enseigné,

« Rav Simi enseigna, ‘L’un ne doit pas diminuer à moins de dix versets dans la Béït HaKnesset, ‘Et lDieu] parla là Mochéh en disant]’ est inclus dans le comptage, à quoi quoi ces dix correspondit-ils?…Rav Yossef dit, ‘Aux dix commandements qui ont été prononcés à Mochéh au Sinaï’…Rabbi Yo’hanan dit, ‘Ils correspondent aux dix paroles par lesquelles le monde a été créé.’ Quelles sont-elles? ‘Et Dieu dit’ de la Genèse? Voici, il n’y en a que neuf! ‘Au commencement’ est une parole, comme il est écrit, ’Au travers de la parole de HaChèm, les cieux furent créés, et toutes leurs armées par le souffle de sa bouche’ (Psaume 33:6). » – Talmoud Bavli Méguillah 21b

Au travers de Mochéh’, comme nous l’avons déjà établit « Cependant, c’est un mystère. Moïse est voix et le parler, ce qui est sa parole, était en exil… » – Séfèr HaZohar 2:25b « Va’éra »

Mais le monde ne connaissait point Mochéh

Car les fils d’Israël ne lui auraient pas dit « Qui t’a nommé dignitaire, chef et juge sur nous? » (Exode 2:14) quand il est dit de lui, « Il advint en ces jours que Mochéh grandit » (Exode 2:11), car s’il était connu, ils n’auraient pas dit « Voici tes dieux, Israël, qui t’ont fait monter du pays d’Egypte » (Exode 32:4), quand il a été dit « HaChèm le Dieu de vos pères, le Dieu d’Avraham, Yitz’hak et Ya’akov, m’est apparu en disant : Je me suis bien souvenu de vous et de ce qui vous est fait en Egypte. Et J’ai dit : Je vous ferai monter de la misère d’Egypte… » (Exode 3:16-17)

1:11 Elle est venue pour les siens, mais les siens ne l’ont point reçue. 

Mochéh est venu pour les fils d’Israël, mais les fils d’Israël ne l’ont pas reçu

Comme il est dit,  « Mochéh parla ainsi aux enfants d’Israël mais ils n’écoutèrent pas Mochéh à cause du souffle court et du travail pénible. » (Exode 6:9) Il leur était difficile d’abandonner le culte étranger, comme l’atteste Ezéchiel, ‘Et je leur dit, ‘Que chaque homme rejette au loin les abominations qui sont sous ses yeux! Ne vous souillez pas avec les idoles infâmes de l’Egypte’ (Ezechiel 20:7) et vois ce qui est écrit, ‘ils n’ont pas rejeté les abjections qu’ils ont vu, ils n’ont pas abandonné les idoles de l’Egypte’ (Ezechiel 20:8) – Midrach Rabbah Chémot 6:5, ‘Vaéra’

C’est pourquoi ils dirent : « Fais-nous des elohim qui marcheront devant nous, car cet homme Mochéh qui nous a fait monter du pays d’Egypte, nous ne savons pas ce qu’il est advenu de lui! » – Exode 32:1

1:12 A ceux qui l’ont reçue, elle leur donna l’autorité de devenir fils de Dieu, à ceux qui crurent en Son Nom.

A ceux qui ont reçu Mochéh, il leur donna le droit de devenir fils de Dieu, à ceux qui crurent dans le Nom de Dieu.

« Mais vous n’avez pas voulu monter et vous vous êtes rebellés contre la parole de HaChèm votre Dieu. Vous avez calomnié dans vos tentes et vous avez dit, ‘C’est à cause de la haine de HaChèm envers nous, qu’Il nous a fait sortir du pays d’Egypte’…Je vous ai alors dit, ‘Ne soyez pas brisés et ne les craignez pas’ HaChèm votre Dieu Qui va devant vous, c’est Lui Qui combattra pour vous, comme tout ce qu’Il a fait pour vous en Egypte, sous vos yeux. Et dans le désert, comme tu as vu, que HaChèm ton Dieu t’a porté comme un père porte son fils, dans tout le trajet que vous avez fait, jusqu’à ce que vous arriviez à cet endroit. Pourtant, sur cette parole, vous ne croyez pas en HaChèm votre Dieu Qui va devant vous dans le chemin pour vous chercher un endroit pour que vous y campiez, par le feu la nuit pour vous montrer le chemin où vous irez, et par une nuée le jour’ » – Deutéronome 1:27, 29-33
A ceux qui ont reçu Mochéh

« Mochéh et Aharon allèrent et rassemblèrent tous les Anciens des enfants d’Israël. Aharon rapporta toutes les paroles que HaChèm avait dites à Mochéh et il opéra les signes sous les yeux du peuple. Et le peuple eut foi, et ils entendirent que HaChèm s’était souvenu des enfants d’Israël et qu’Il avait vu leur misère et ils s’inclinèrent et se prosternèrent » – Exode 4:29-31

« Israël vit la grande main que HaChèm avait déployée contre l’Egypte et le peuple révéra HaChèm, ils eurent foi en HaChèm et en Mochéh, son serviteur. » – Exode 14:31

il leur donna le droit de devenir fils de Dieu

« Ainsi a parlé HaChèm, ‘Israël est mon fils aîné. Et je te dis, renvoie Mon fils pour qu’il Me serve — mais tu as refusé de le renvoyer; voici, Je vais faire périr ton fils aîné. » – Exode 4:22-23

« Le peuple d’Israël a été appelé ‘fils’ comme l’Ecriture le dit, ‘Vous êtes des fils pour HaChèm votre Dieu’ (Deutéronome 14:1) » – Avot dé-Rabbi Nathan 44, pg.124

« Car le jour où Israël se tint au Mont Sinaï, la souillure fut éliminée d’eux et tous les corps étincelèrent de l’éclat des anges célestes lorsqu’ils sont vêtus de vêtements étincelants pour d’accomplir la mission de leur Seigneur. Ils entrent sans peur dans ce vêtement étincelant — comme l’ange de Manoa’h, qui lui est apparut et entra dans une flamme de feu et monta aux cieux, comme il est écrit, ‘Et l’ange de YHVH monta dans la flamme de l’autel…’ (Juges 13:20). Lorsque cette souillure fût éliminée d’eux, les Israélites restèrent avec des corps lumineux (Daniel 12:3), complètement sans tâche, et avec des âmes au-dedans comme l’éclat des cieux pour recevoir de la lumière. Telle était la nature d’Israël, regardant et contemplant dans la gloire de leur Seigneur — ce qui n’en était pas ainsi à la Mer, lorsque la souillure n’avait pas encore été ôtée d’eux. Là au Sinaï, alors que la souillure du corps cessa d’exister, même les embryons dans les ventres de leurs mères purent voir et contempler la gloire de leur Seigneur, et chacun reçut convenablement. » – Séfèr HaZohar 2:94a, Yitro

« ‘Mon fils, lorsque tu accepte mes paroles (Proverbes 2:1) Rabbi Abba bar Kahana dit, ‘Quand es-tu appelé ‘mon fils’? Lorsque tu accepte mes paroles. De même qu’il est dit, ‘Vous êtes des fils pour HaChèm votre Dieu.’ (Deutéronome 14:1) Quand êtes-vous appelés ‘fils’? Lorsque vous appartenez à HaChèm votre Dieu et cela est lorsque vous gardez Mes commandements. C’est pourquoi il est dit, ‘Mon fils, lorsque tu accepte mes paroles’’ » – Midrach Tan’houma Devarim 5, Ekèv. 

à ceux qui crurent en Son Nom

« Mochéh dit à Dieu, ‘Voici je vais venir auprès des enfants d’Israël et je leur dirai, ‘Le Dieu de vos ancêtres m’a envoyé vers vous ‘ et ils me diront, ‘Quel est Son Nom?’ — Que leur dirais-je?’
Dieu dit à Mochéh, ‘Je serai comme Je serai’. Et Il dit, ‘Ainsi diras-tu aux enfants d’Israël, ‘Je serai m’a envoyé vers vous’’ Dieu dit encore à Mochéh, ‘Ainsi diras-tu aux enfants d’Israël, ‘HaChèm, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Avraham, le Dieu de Yitz’hak et le Dieu de Ya’akov, m’a envoyé vers vous. Tel est Mon Nom pour toujours et telle est mon évocation de génération en génération »
 – Exode 3:13-15

« ‘Trois fois par an, tous tes mâles paraîtront devant le Seigneur HaChèm, Le Dieu d’Israël’ Pourquoi ceci est dit? N’a-t’il pas toujours dit, ‘Devant Le Seigneur HaChèm’? Que veut enseigner l’Ecriture en disant, ‘Le Dieu d’Israël’? Simplement ceci : ‘Il conféra son Nom sur Israël en particulier. » – Mekhilta dé-Rabbi Ichmaël, Kaspa 4:62-64

1:13 Nés non du sang ni du désir de la chair – pas même le désir d’un homme, mais de Dieu. 

Fils de Dieu semblables à Adam HaRichon, comme il est dit,

 « ‘Ceci est le livre des générations d’Adam…’ (Genèse 5:1)

Rabbi Yitz’hak dit, ‘Le Saint, béni soit-Il, montra à Adam les images de chaque génération qui s’élèverai dans le monde, tous les sages du monde, et Israël. Lorsqu’il aperçu David, Roi d’Israël, qui mourut à la naissance, il dit, ‘Je lui prêterai quelques unes de mes années.’ Ainsi celles-ci furent déduites d’Adam et furent réservées par le Saint, béni soit-Il, pour David, qui chanta une louange à cette occasion : ‘Car tu m’as réjoui, HaChèm, par ton ouvrage; je veux célébrer les oeuvres de tes mains’ (Psaume 92:5) Qui m’a apporté la joie dans ce monde? ‘ton ouvrage’ — Adam, l’ouvrage du Saint, béni soit-Il, non celui de la chair et du sang, ‘l’ouvrage’ du Saint, béni soit-Il, non celui des êtres humains.’ » – Séfèr HaZohar 1:55b, ‘Bé-Réchit’

1:14 La parole a été faite chair et demeura en notre sein. Nous contemplâmes sa gloire, comme la gloire du fils unique de son Père abondant en grâce et en vérité. 

Mochéh est venu dans le monde physique et planta sa tente parmi nous. Nous contemplâmes sa gloire, comme la gloire du fils bien-aimé de son Père abondant en grâce et en vérité 

Une interprétation : 

Mochéh —la parole, est descendu du ciel

Comme il est écrit,

 « HaChèm parla à Mochéh, ‘va descends, car ton peuple que tu as fait monter du pays d’Egypte s’est corrompu. Ils se sont vite écartés de la voie que je leur ai prescrite. Ils se sont fait un veau en métal fondu, se sont prosternés à lui et lui ont offert des sacrifices et ont dit, ‘Voici ton elohim, Israël, qui t’a fait monter du pays d’Egypte’…Mochéh se tourna et descendit de la montagne… » – Exode 32:7-8; 15

et planta sa tente parmi nous

Comme il est écrit, « Et Mochéh prenait la Tente et la plantait à l’extérieur du camp, loin du camp et il la nomma Tente d’Assignation. Dès lors, quiconque recherchait HaChèm, sortait vers la Tente d’Assignation située hors du camp. » – Exode 33:7

Nous contemplâmes sa gloire comme la gloire du fils bien-aimé de son Père

Comme il est écrit, « Chaque fois que Mochéh sortait vers la Tente, tout le peuple se levait et se tenait debout, chacun à l’entrée de sa tente, et ils suivaient Mochéh du regard jusqu’à son arrivée à la Tente. Quant Mochéh arrivait à la Tente, une colonne de nuée descendait et se tenait à l’entrée de la Tente, et Il parlait avec Mochéh. » – Exode 33:8-10

ou aussi,  « Rabbi Yonatan dit, ‘En tant que récompense pour trois, il Mochéh fut privilégié de trois. Il dissimula son visage (Exode 3:6), il fut privilégié de l’éclat de son visage. Il ‘craignit’, il eut le privilège qu’‘ils craignirent de s’approcher de lui’ (Exode 34:30). Parce qu’il n’a pas ‘regardé’, il eut le privilège de ‘l’image de HaChèm il contemple’ (Nombres 12:8) » – Talmoud Bavli, Bérakhot 7a

abondant en grâce et en vérité.

Comme il est écrit, « HaChèm, HaChèm, Dieu, compatissant et bienveillant, lent à la colère, et abondant de grâce et de vérité » – Exode 34:6

Une autre interprétation : 

La parole de Mochéh, la Torah, est devenue chair et planta sa tente en notre sein. Nous, Israël, contemplâmes la gloire de Dieu, semblable à la gloire de Mochéh, le bien-aimé de son Père qui est abondant en grâce et en vérité.

« Souvenez-vous de la Torah de Mochéh mon serviteur » – Malachie 3:22

La parole de Mochéh, la Torah, est devenue chair

Comme il est écrit,

« Car cette loi que je t’ordonne aujourd’hui, elle n’est pas cachée de toi et elle n’est pas éloignée. Elle n’est pas dans le ciel pour que tu dises, ‘Qui montera pour nous au ciel et nous la prendra pour nous la faire entendre afin que nous l’accomplissions?’ Elle n’est pas non plus de l’autre côté de la mer, pour que tu dises, ‘Qui passera pour nous de l’autre côté de la mer et nous la prendra pour nous la faire entendre afin que nous l’accomplissions?’ Car la paroles est très proche de toi — dans ta bouche et dans ton coeur — pour l’accomplir. » – Deutéronome 30:11-14

« J’ôterai le coeur de pierre de leur corps et je leur donnerai un coeur de chair, afin qu’ils suivent mes lois, qu’ils suivent mes prescriptions et les accomplissent et ils seront pour moi un peuple et je serai pour eux Dieu. » – Ezéchiel 12:19-20

et planta sa tente en notre sein

Comme il est écrit, « Et ils feront pour Moi un Sanctuaire et je planterai ma tente en leur sein » – Exode 25:8

Et comme il est dit, « El’azar, viens et vois, Heureuse est Israël en qui, le Saint, béni soit-Il a implanté la sainte et céleste portion, comme il est écrit, ‘Car je vous donne de bonnes instructions’ (Proverbes 4:2) — ‘vous’ et non aux autres nations…nous avons appris : Il y a trois degrés, interconnectés — Le Saint, béni soit-Il, La Torah, et Israël. » – Séfèr HaZohar 3:73a, A’haréï Mot’ 

Nous, Israël, contemplâmes la gloire de Dieu

Comme il est dit, « Face à face Israël vit la gloire étincelante de leur Roi, et en leur sein il n’y avait ni aveugles, ni boiteux, ni estropiés » – Séfèr HaZohar 2:82b, ‘Yitro’ 

semblable à la gloire de Mochéh

Comme il est dit, « Le Saint, béni soit-Il, dit…’Par ta vie! Un jour tu sera auprès de Moi sur la montagne pendant quarante jours et quarante nuits, non pour manger ni pour boire, tu es destiné à te réjouir dans le rayonnement de la Chékhinah, comme il est dit, ‘Et Moïse ne savait pas que la peau de son visage était devenue rayonnante’ (Exode 34:29)’ » – Midrach Rabbah Chémot 3.1

« Que veut dire, ‘HaChèm des armées, Il est le Roi de Gloire’ (Psaume 24:10)? Il donne Sa gloire à ceux qui le craignent. Comment? Il est appelé ‘Elohim’, Il appela Mochéh ‘elohim’, comme il est dit, ‘Vois, J’ai fait de toi un elohim sur Pharaon’ (Exode 7:1)…concernant Le Saint, béni soit-Il, il est écrit, ‘Elohim est monté dans un éclat, HaChèm au son de la trompette’ (Psaume 47:6) Et Le Saint, béni soit-Il, dit à Mochéh, ‘Je t’ai fait roi’, comme il est dit, ‘Il y avait un roi à Yéchouroun’ (Deutéronome 33:5). De la même manière que lorsqu’un roi sort, ils sonnent devant lui, ainsi en est-il pour toi, ‘Fais pour toi deux trompettes en argent’ (Nombres 10:2), afin que lorsque tu sortira et que tu rassembleras Israël, ils les fassent sonner et ils rassembleront, comme il est dit, ‘Quand ils en sonneront une note prolongée, toute l’assemblée se réunira auprès de toi’ (Nombres 10:2) c’est pourquoi ‘Fais pour toi deux trompettes en argent’ » – Midrach Tan’houma 9, ‘Béha’alotkha’

le fils bien-aimé de son Père

Comment savons-nous qu’il est fils? Comme il est rapporté :

« Même Mochéh, qui craignit Le Saint, béni soit-Il, devint Roi. C’est pourquoi il est écrit, ‘Crains HaChèm, mon fils et roi’ (Proverbes 24:21) » – Midrach Rabbah Bamidbar 15:14

qui est abondant en grâce et en vérité.

Car il est dit de Mochéh, « ‘La grâce et la vérité se sont rencontrées’ (Psaume 85:11) Rabbi Azaryah dit, ‘grâce’ — ceci se réfère à Mochéh qui fit un acte de grâce avec Yossef [Exode 13:19] » – Midrach Rabbah Chémot 4:10

« Il y en a d’autres qui offrent une autre interprétation : et ‘Ta vérité’ est Mochéh, à propos duquel Dieu dit, ‘Mon serviteur Mochéh; dans toute Ma maison, il est celui qui est fiable.’ (Nombres 12:8) » – Pésikta Dé-Rav Kahana, Piska 5:4

1:15 Yo’hanan rendit témoignage de lui et s’écria, disant, ‘Voyez! Il est celui duquel j’ai dit, ‘Celui venant après moi est devant moi, car il était avant moi.’’

Aharon rendit témoignage de lui et s’écria, disant, ‘Voyez! Il est celui duquel j’ai dit, ‘Celui venant après moi est devant moi, car il était avant moi.’’
Celui venant après moi, 

Car il est né après moi, comme il est écrit : « Et Mochéh avait quatre-vingt ans et Aharon, quatre-vingt-trois ans, lorsqu’ils parlèrent à Pharaon. » – Exode 7:7

Car j’ai été envoyé devant Mochéh, comme il est écrit : « Lui, il parlera pour toi au peuple et ainsi il sera ton porte-parole » – Exode 4:16

est devant moi

Car il est mon supérieur, comme il est écrit : « et tu seras pour lui elohim » – Exode 4:16

Car lui seul sera respecté en Egypte, comme il est écrit :

« …et cet homme Mochéh était très grand dans le pays d’Egypte, aux yeux des serviteurs de Pharaon, et aux yeux du peuple. » – Exode 11:3

« Alors tous tes serviteurs que voilà descendront jusqu’à moi et se prosternent devant moi » – Exode 11:8

car il était avant moi

Il était avant moi, à recevoir la révélation divine, comme il est écrit :

« Il conduisit le bétail au fond du désert et arriva à la montagne de Dieu, vers ‘Horèb…HaChèm dit à Aaron : ‘Va à la rencontre de Moïse dans le désert.’ Il alla et le rencontra à la montagne de Dieu… » – Exode 3:1; 4:27

Avant moi après avoir été décrit être après moi, comme il est écrit : 

« Ce sont Aharon et Mochéh auxquels HaChèm a dit : ‘Faites sortir les enfants d’Israël du pays d’Egypte selon leurs légions.’ Ce sont eux qui ont parlé à Pharaon, roi d’Egypte, pour faire sortir les enfants d’Israël du pays d’Egypte; ce sont Mochéh et Aharon. » (Exode 6:26-27)

il était avant moi, comme il a été dit, « C’est pourquoi Il m’a façonné et conçu, et Il m’a préparé avant la fondation du monde, afin que je sois le médiateur de Son alliance. » – Testament de Moïse 1:14

1:16 Et de Son abondance nous avons tous reçu grâce sur grâce. 

Et de l’abondance de HaChèm nous avons tous reçu ‘héssèd sur ‘héssèd

Comme il est écrit, « HaChèm, HaChèm, Dieu, compatissant et bienveillant, lent à la colère, et abondant de grâce et de vérité; préservant la ‘héssèd pour des milliers de générations… » – Exode 34:6-7

« Rabbi Simlaï enseigna, ‘La Torah, son commencement est un acte de bontés (גמילותחסדים) et sa fin est un acte de bontés. Son commencement est un acte de bontés comme il est écrit, ‘Et HaChèm Dieu fit à Adam et à sa femme des tuniques de peau, et Il les vêtit’ (Genèse 3:21). Et sa fin est un acte de bontés comme il est écrit, ‘Il l’enterra dans la vallée’ (Deutéronome 34:6). » – Talmoud Bavli, Sotah 14a 

« Les citoyens d’Israël sont bien-aimés parce qu’ils étaient créés à l’image de Dieu. Mais même s’ils n’avaient pas été créés et qu’il ne leur avait pas été dit, ils auraient été bien-aimés. Un amour extraordinaire leur a été démontré car ils ont été créés à l’image de Dieu, comme le dit l’Ecriture, ‘Car Dieu a fait l’adam à sa propre image’ (Genèse 9:6).

Les citoyens d’Israël sont bien-aimés parce qu’ils sont appelés fils de Dieu. Mais même s’ils n’avaient pas été créés ni appelés fils de Dieu, ils auraient été bien-aimés. Un amour extraordinaire leur a été démontré parce qu’ils ont été appelés fils de Dieu, comme l’Ecriture le dit, ‘Vous êtes les fils du Seigneur votre Dieu’ (Deutéronome 14:1)

Les citoyens d’Israël sont bien-aimés parce qu’il leur a été donné l’instrument avec lequel le monde a été créé. Mais même s’ils n’avaient pas été créés et qu’il ne leur avait pas été dit, ils auraient été bien-aimés. Un amour extraordinaire leur a été démontré parce qu’il leur a été donné l’instrument avec lequel le monde a été créé, c’est-à-dire la Torah, comme le dit l’Ecriture, ‘Et J’ai placé Mes paroles dans ta bouche et je t’ai caché à l’ombre de ma main’ (Esaïe 51:16) »
– Avot Dé-Rabbi Nathan 44, pg 124

1:17 Car la Torah a été donnée au travers de Mochéh et la grâce et la vérité vinrent au travers de Yéchoua le Machia’h. 

Car la Torah a été donnée au travers de Mochéh

Comme il est dit, « Mochéh reçut la Torah depuis le Sinaï et la transmit à Yéhochoua, Yéhochoua la transmit aux Anciens, les Anciens aux Prophètes et les Prophètes la transmirent aux Hommes de la Grande Assemblée. » – Pirkéï Avot Michnah 1:1

Il est aussi dit, « La Torah que Le Saint, béni soit-Il, a donné à Israël, Il l’a donnée uniquement au travers de Mochéh, comme il est dit, ‘Entre lui et les fils d’Israël’ (Lévitique 26:46), Mochéh eut le mérite de servir d’intermédiaire entre les fils d’Israël et l’Omniprésent. » – Avot dé-Rabbi Nathan 1:2

Et encore, « Tu es monté au firmament, ô prophète Mochéh, tu as fait des captifs, tu as enseigné les paroles de la Torah, tu as donné des dons aux fils d’adam. » – Targoum Tehilim 68:19

Et comme il est dit, « ‘Tu es monté dans les hauteurs, tu as pris des captifs’ (Psaume 68:19), Il se pourrait que puisque qu’il a ‘pris’, il a pris [la Torah] gratuitement. L’enseignement dit, ‘Tu as acquis לקחת des dons de l’homme’, elle a été donnée en tant qu’acquisition.
Il se pourrait qu’il soit dans l’obligation de la payer.
L’enseignement dit, ‘dons’, elle a été donnée en tant que don. »
– Midrach Rabbah Chémot 28:1, ‘Yitro’

Pourquoi est-il dit plus tôt : « Et sa fin est un acte de bontés comme il est écrit, ‘Il l’enterra dans la vallée, dans le pays de Moab, en face de Beit Péor’ (Deutéronome 34:6) » ?

Ce dernier acte de bontés, et cette dernière bonté (grâce) est une allusion à la mission du Bon Berger, comme il est dit, « Et Rabbi ‘Hama de Rabbi ‘Hanina dit, ‘Pour quelle raison Mochéh fut-il enterré près de Beit Péor?’ Afin de faire l’expiation pour l’incident de Péor (Nombres 25).’ »  (Talmoud Bavli, Sotah 14a) comme nous le verrons. 

1:18 Nul n’a jamais vu Dieu, le fils unique étant dans le sein du Père est celui qui l’a interprété. 

Nul n’a jamais vu Dieu, Mochéh, le fils bien-aimé étant dans le sein du Père est celui qui l’a fait connaitre/interprété. 
Nul [être humain] n’a jamais vu Dieu, [hormis] Mochéh,

Comme il est écrit, « Il dit, ‘Ecoutez donc Mes paroles S’il y a parmi vous des prophètes, c’est dans une vision que Moi, HaChèm, Me ferai connaître à lui, en songe que je lui parlerai. Pas ainsi de Mon serviteur Mochéh; dans toute Ma maison, il est celui qui est fiable. De bouche à bouche Je lui parle, dans une claire vision et non avec des énigmes, et l’image de HaChèm, il contemple.‘ » – Nombres 12:6-8

Et encore, « Vous vous êtes approchés et vous vous êtes tenus au pied de la montagne; et la montagne était embrasée de feu, jusqu’au coeur des cieux, obscurité. nuées et nuage épais. HaChèm vous a parlé du milieu du feu; vous avez entendu le son de paroles, mais n’avez vu aucun image, seulement un son…vous n’avez vu aucune image le jour où HaChèm votre Dieu vous a par au Horeb, du sein du feu. » – Deutéronome 4:11-12, 15

C’est pourquoi il est dit :« ‘Moïse s’approchera seul vers HaChèm’ (Exode 24:2) Bienheureuse est la portion de Mochéh, car lui seul a atteint ce que nul autre être humain n’a atteint! » – Séfèr HaZohar 2:126a, ‘Michpatim’.

« Les couleurs d’en-haut – dissimulées et invisibles – nul être humain n’a perçues si ce n’est Moïse. Il est ainsi écrit, ‘Mais sous mon Nom HaChèm je ne Me suis pas fait connaître à eux.’ (Exode 6:3) – je ne leur ai pas été révélé sous les couleurs célestes.’» – Séfèr HaZohar 2:23a

« Rabbi El’azar dit, ‘Il est dit d’Israël ‘Face à face, HaChèm a parlé avec vous sur la montagne ‘(Deutéronome 5:4). D’Ezéchiel il est écrit, ‘comme une apparition’ et ‘image’ (Ezéchiel 1:4-5), comme quelqu’un qui regarde derrière plusieurs murs, comme une personne qui regarde de derrière un mur.’’ Rabbi Yéhoudah dit, ‘Ce qu’Israël a vu, nul prophète n’a vu; d’autant plus, ce que Mochéh à vu, nul prophète n’a vu — d’autant plus, nul autre être humain. Heureux est son lot, car il est écrit de lui, ‘Il resta là avec HaChèm’ (Exode 34:28) — et non au travers d’une quelconque autre vision, comme il est écrit, ‘dans une claire vision et non avec des énigmes’ (Nombres 12:8)’ » – Séfèr HaZohar 2:82a, ‘Yitro’

«’Et Mochéh monta vers Dieu, et HaChèm l’appela depuis la montagne, en disant, ‘Ainsi tu diras à la Maison de Jacob et parleras aux enfants d’Israël…’ – Exode 19:3

Ainsi il est écrit, ‘Tu es monté dans les hauteurs, tu as pris des captifs’ (Psaume 68:19), tu as été élevé et tu as triomphé sur les anges d’en haut. Une autre explication, ‘Tu es monté dans les hauteurs’, aucune créature d’en haut n’a dominé de la même manière que Mochéh a dominé. » – Midrach Rabbah Chémot 28:1, Yitro

Mochéh, le fils bien-aimé étant dans le sein du Père

Comme il est écrit, « Mochéh monta vers HaElohim » – Exode 19:3

Et encore, « Mais Mochéh s’approcha de la nuée ténébreuse où se trouvait HaChèm .» – Exode 20:18

« Même Mochéh, qui craignit Le Saint, béni soit-Il, devint Roi. C’est pourquoi il est écrit, ‘Crains HaChèm, mon fils et roi’ (Proverbes 24:21) » – Midrach Rabbah Bamidbar 15:14

« Viens et vois, ‘Mochéh était plus complet que les patriarches, car Le Saint, béni soit-Il, parla avec lui à partir d’un degré plus élevé qu’avec eux tous. Mochéh était le plus intimement à l’intérieur du palais du Roi céleste [Nombres 12:7]. C’est pourquoi il est écrit : ‘Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob en tant que El Chaddaï, mais sous mon Nom HaChèm je ne Me suis pas fait connaître à eux.’ (Exode 6:3) Nous avons déjà établit ces paroles. » – Séfèr HaZohar 2:24b, ‘Vaéra’

« ‘Prêtez l’oreille ô cieux’ (Deutéronome 32:1). Rabbi ‘Hiyya dit, ‘Heureuse est la portion de Mochéh, bien plus que celle de tous les habitants du monde! Viens et vois ce qui est écrit, ‘Ecoutez ô cieux, prête l’oreille ô terre car HaChèm a parlé‘ (Esaïe 1:2). Avec Yéchayahou, qui était le plus loin du Roi, il est écrit, ‘écoutez ô cieux, prête l’oreille ô terre.’ Alors que pour Mochéh, qui était le plus proche du Roi, il est écrit, ‘Prêtez l’oreille ô ceux, et je parlerai; et que la terre écoute… (Déutéronome 32:1)’» – Séfèr HaZohar 3:286b, ‘Ha’azinou’

« ‘Pas ainsi de Mon serviteur Mochéh; dans toute Ma maison, il est celui qui est fiable.’ (Nombres 12:7)

« Il n’en est pas ainsi de mon serviteur, car il est plus qu’un prophète, il est à Mon service de manière permanente; et il est Mochéh dans la singularité de sa personnalité, ce qui l’élève en tant qu’être humain au-dessus de tous les autres êtres humains. Il a accès à tout, tout lui est déverrouillé, tout lui est découvert. La souveraineté de Dieu sur le monde est cachée des yeux de tous les vivants; mais dans la mesure où sa souveraineté puisse être comprise par un mortel, elle est ouvertement révélée à Mochéh et accessible à sa pleine conscience sans aucune intermédiation.

Un serviteur à qui on ne « confie pas toute la maison » n’est point familier avec tous ses évidements intérieurs. Il ne sait pas où se situent certaines choses ou n’y a pas accès, et il y a d’autres choses dont l’existence ne lui a jamais été révélée. Il y a d’autres choses encore dont il en connait l’existence mais dont il n’a jamais vu de ses propres yeux ou qu’il a vu seulement lorsqu’elles étaient couvertes. Il a une idée de ce que contient la maison et il peut exprimer cette idée en paroles et la communiquer à d’autres; et dans certains instants élevés le maître de la maison lui montre certaines de ces choses qui autrement doivent lui rester dissimulées, afin qu’il dise à ses frères au-dehors, les gloires de son maitre dans sa maison. Il n’en est pas ainsi du serviteur « qui est fiable dans toute Ma maison ». Il se promène libre en tous temps dans la Lumière de la maison. Sa connaissance est complète et constante, et rien ne lui est caché. »
– Rabbi Samson Raphael Hirsch, commentaire sur Nombres 12:7, Béha’alotkha

Mochéh est celui qui l’a fait connaitre/interprété

Comme il est écrit : « Mochéh dit à son beau-père, ‘C’est que le peuple vient à moi pour consulter Dieu. Quand ils ont une affaire, on vient vers moi et je tranche entre un homme et son prochain et je fais connaitre les décrets de Dieu et Ses enseignements.’ » – Exode 18:15-16

Mais il est aussi dit, « Il a été enseigné : Lorsque Yéchayahou dit, ‘Ecoutez ô cieux, prête l’oreille ô terre’ plusieurs gardiens étincelants surgirent pour lui briser le crâne. Une voix sortit, disant, ‘Qui est celui-ci qui cherche à faire trembler les mondes?’ Puis il ouvrit, disant, ‘Ce n’est ni moi ni à moi; mais plutôt, ‘car HaChèm a parlé — et non pas moi.’ Qu’est-il écrit avec Mochéh? ‘Prêtez l’oreille ô ceux, et je parlerai — Moi et pas un autre’. ‘Et je parlerai — sans peur’. ‘Et que la terre écoute les paroles de ma bouche — et non celles de quiconque d’autre.’ Heureux est son lot! » – Séfèr HaZohar 3:286b, ‘Ha’azinou’



« Que dirais-je de plus? N’a-t’il pas aussi joui d’une plus grande communion avec le Père et Créateur de l’univers, se jugeant indigne de se faire appeler de la même manière? Car lui aussi a été appelé elohim et roi de la nation entière, et il est dit de lui qu’il est entré dans les ténèbres où Dieu se trouvait; c’est-à-dire, dans le monde invisible, informe et incorporel, l’essence, qui est le modèle de toutes choses existantes, où il vit des choses invisibles à la nature mortelle; car s’ayant emmené lui-même ainsi que sa propre vie dans le milieu, comme une image excellemment façonnée, il s’établit lui-même en tant que le plus bel et divin des ouvrages, afin d’être un modèle pour tous ceux qui sont enclins à l’imiter. » – Philon d’Alexandrie I.28:158 ‘Sur la vie de Moïse’

Commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s