Matthieu 23:1-34, 36, 38 – « Les Soférim et les Pérouchim sont assis »

Depuis des centaines d’années les Pharisiens ont mauvaise réputation auprès des communautés religieuses chrétiennes, après tout, puisque Jésus les a traités d’« hypocrites » cela doit donc être vrai.

Dans l’évangile selon Jean, ils (avec les Sadducéens) sont collectivement appelés « Les Juifs », les ennemis de Christ qu’il appelle lui-même « fils du menteur/meurtrier » et « fils du diable » qui veulent commettre le meurtre. (Jean 8:44), qui sont aveugles conducteurs d’aveugles (Matthieu 15:14).

Mais, est-ce donc vrai?

Que les juifs — l’ensemble du peuple juif, sont des légalistes (des personnes cherchant à gagner le ciel en suivant des règles rigoureuses) qui se préoccupent des détails de la loi plutôt que des principes de vie enseignés dans la Torah?

Sont-ils vraiment les ennemis de la paix, la justice et de la grâce?
Sont-ils les ennemis de Christ? Du Christianisme?
Sont-ils tous aveugles à ce qu’enseigne la Torah que Dieu leur a confié? (Romains 3:2)

Cette idée est dangereusement anti-sémite, et pourtant elle est prédominante et véhiculée dans la majorité de l’enseignement traditionnel sur Matthieu 23 et d’autres passages similaires, à tel point que même Adolf Hitler la manipula pour justifier ses propres idées :

« Bien sûr, ce dernier (Jésus) n’a point caché ce qu’il ressentait envers le peuple juif et lorsqu’il en devint nécessaire, il prit même un fouet afin de chasser hors du temple cet adversaire de toute l’humanité »  – Mein Kempf, Houghton Mifflin, p.422-423

Ceci n’est pas étonnant lorsqu’on lit ce que le véritable père du Christianisme, Constantin 1er, dit les choses suivantes sur les juifs :

« Il a été déclaré, en premier lieu, impropre de suivre la coutume des juifs… car, leurs mains étaient souillées de crime, les pensées de ces vils hommes sont forcément aveuglées…n’ayons donc rien en commun avec les juifs, qui sont nos adversaires. Car nous avons reçu de notre Sauveur un autre chemin…Marchons d’un commun accord, mes très honorés frères, à éviter consciencieusement tout contact avec ce mauvais chemin….de peur que vos sains esprits ne donnent l’apparence de partager les coutumes d’un peuple complètement dépravé. De ce fait, cette irrégularité doit être corrigée, afin que nous n’ayons plus aucun point commun avec ces parricides et meurtrier de notre Seigneur. Il est du plus pieux que tous doivent convenir à l’unanimité dans cette affaire, qu’une raison précise semble demander, et qui n’a pas un seul point en commun avec le parjure des juifs. »   – ‘Histoire Ecclésiastique : l’Epître de L’Empereur Constantin’ , Théodoret : Livre 1 Ch. 9

Ces idées sont retrouvées même aujourd’hui dans les messages dominicaux, certes d’une manière plus adoucie, mais non avec moins de force. Un pasteur évangélique dit par exemple :

« Les Scribes et les Pharisiens haïssaient tous Jésus et cherchaient un moyen de le piéger… » – J. G. ‘Vraiment propre / Marc 7:1-23’ – 27 avril 2014

« La tradition juive a malheureusement ajouté l’obligation de jeûner deux fois par semaine (Luc 18:11-12). Cette pratique est donc devenue normative, une sorte de mesure de spiritualité. Mais elle n’était pas biblique. C’était une tradition juive. » J.G. ’Jésus, le jeûne et les rituels religieux / Marc 2:18-22’ – 19 mai 2013

« Les Juifs avaient d’une manière stupide et aléatoire créé une loi sur cette activité (arracher les épis)…Si Dieu autorise que ces lois cérémoniales soient violées sous certaines conditions pour le bien-être de son peuple, combien plus Dieu autorise-t-il que des traditions rabbiniques stupides soient violées pour le bien-être des hommes ». – J.G. ‘Jésus et le Sabbat/ Marc 2:23-3:6’ – 26 mai 2013

Il est très facile de tirer des conclusions hâtives quand on a une idée préconçue sur les juifs, les Pharisiens ou la tradition juive. L’exemple ci-dessus en est l’exemple parfait, cependant il y a plusieurs problèmes historiques et littéraires à ces affirmations :

Pas tous les Pharisiens haïssaient Jésus, puisque que plusieurs tentèrent de préserver sa vie (Luc 13:31) et Nicodème — un homme juif respecté par son peuple ( Jean 1:1, Talmoud Babylonien : Kétouvot 66b-67a ; Guittin 56a), un Pharisien, s’est occupé de l’enterrer comme il se doit. (Jean 19:39-40)

La conclusion hâtive est que puisque des Pharisiens tentaient de piéger Jésus (Matthieu 22:15), donc tous les Pharisiens étaient contre lui.

Ou aussi, puisqu’un Pharisien a prit sur lui la coutume de jeûner deux fois par semaine, cela veut dire que cela a été imposé à tout le monde. Si un simple lavage des mains fût très difficile à faire adopter pour toute la nation (Michnah : Edouyot’ 5:6; Talmoud Babylonien : Chabbat 14b), imaginez combien plus difficile aurait été un jeûne!

Les érudits de l’époque du 2ème Temple parlent de Judaïsmes au pluriel, car la religion juive était difficilement unie dans ses pratiques, faire une telle généralisation démontre simplement une méconnaissance de l’histoire du judaïsme du 1er siècle.

O
n n’abordera pas l’insinuation qu’une tradition juive n’est pas biblique ou qu’elle est aléatoire et stupide, car si tel était le cas on peut tout de suite rayer Paul, Pierre, Jacques et même Jésus du « Nouveau Testament » parce qu’ils observaient tous des traditions juives extérieures à la Torah.

Mais que faire alors de ces déclarations fortes du Rabbin de Nazareth contre ses compatriotes juifs? Et si d’autres juifs avaient parlé de cette même manière contre leurs propres frères juifs? Cela changerait-il notre manière de comprendre les paroles de Yéchoua?

Explorons-donc versets par versets Matthieu 23…

Les Soférim et les Pérouchim sont assis dans le siège de Mochéh,
donc quoi qu’ils vous disent, observez-le et faites-le. Seulement soyez attentifs à ne pas faire comme leurs oeuvres, car ils disent des choses mais ils ne les font pas.
– Mattaï 23:2-3

Gardez-vous du ‘hametz des Pérouchim, qui est l’hypocrisie. Il n’y a rien de couvert qui ne sera pas révélé, et rien de caché qui ne se fera point connaitre.Ainsi, tout ce que vous dites dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous avez chuchoté dans les chambres sera certainement proclamé sur les toits. – Loukas 12:1-3

Le chapitre commence par Yéchoua qui appuie l’autorité des scribes et des Pharisiens. en disant qu’ils sont « assis dans le siège de Moïse », il fait référence au fait qu’ils sont l’autorité biblique pour la nation d’Israël et qu’ils les reconnait en tant que telle. (Exode 18:13-26; Deutéronome 17:8-13)

Non seulement cela, mais il commande explicitement à ses disciples d’obéir à ces chefs religieux dans leurs décisions religio-légales.

Mais en quoi diffère-t-il avec ces autorités religieuses? Dans leur hypocrisie. Est-ce que tous étaient des hypocrites? Bien sûr que non, c’est pour cela qu’il fait référence au « levain » (Luc 12:1). Le levain est une infime partie ajoutée à la pâte pour la faire lever, elle est infime mais peut corrompre la totalité de la pâte (1 Corinthiens 5:6), c’est pourquoi il recommande à ses disciples de ne pas imiter les « oeuvres » des scribes et des Pharisiens. Quelles oeuvres? C’est ce qu’ils disent et ne font pas, donc les oeuvres de l’hypocrisie.

Les sources suivantes démontrent, elles aussi, la valeur des législateurs d’Israël et du problème de l’hypocrisie de certains enseignants.

« La Maison d’Etude de Rabbi Eliézer avait la forme d’une arène. Il s’y trouvait une pierre qui lui était spécialement réservée afin qu’il s’y assoie dessus. Un jour, Rabbi Yéhochoua entra et commença à embrasser cette pierre, en disant, ‘Cette pierre est comme le Mont Sinaï, et celui qui y était assit était comme l’Arche de l’Alliance.’ » – Midrach Rabbah : Cantique des cantiques 1:3

Ce passage démontre qu’un bon enseignant est honoré et loué, et que son enseignement est tellement apprécié que cet homme est associé à la Présence Divine (la gloire de Dieu).

« Il est enseigné dans une baraïta que….quiconque ne pratique pas le commandement d’être ‘fructueux et de se multiplier’ est considéré comme s’il avait versé le sang, comme il est dit, ‘Quiconque verse le sang de l’homme, par un homme son sang sera versé.’ (Genèse 9:6), et il est écrit immédiatement après, ‘et vous, soyez fructueux et multipliez-vous’ (Genèse 9:7)…Ben Azzaï dit, ‘c’est comme s’il versait le sang et amoindrissait l’image divine, comme il est déclaré ‘et vous, soyez fructueux et multipliez-vous’ après le verset qui fait référence aux deux, le sang versé et l’Image Divine.’. Ils dirent à Ben Azzaï, ‘ il y a un genre d’interprète qui explique bien et qui accomplit bien ses propres enseignements, et un autre qui accomplit bien, mais n’explique pas bien. Mais toi, qui ne t’es jamais marié, tu expliques bien sur l’importance de la procréation, et pourtant, tu n’accomplis pas bien tes propres enseignements. » – Talmoud Babylonien, Yévamot’ 63b

« Béni soit HaChèm, le Dieu d’Avraham, Yitz’hak et Ya’akov qui a donné à Avraham notre père un fils sage, qui sait expliquer la Gloire de notre Père qui est aux cieux. Vous avez ceux qui expliquent correctement mais qui ne pratiquent pas correctement et ceux qui pratiquent correctement mais qui n’expliquent pas correctement. Elé’azar ben Ara’h explique correctement et pratique correctement… » – Talmoud Yérouchalmi ‘Haguiga 77a

Ils lient de lourdes charges et des fardeaux sur les épaules des personnes, alors qu’eux-mêmes ne sont pas disposés à lever ne serait-ce un doigt. – Mattaï 23:4

L’un des Sages de la Torah répondit et lui dit, ‘Rabbi, avec ces paroles qui sont tiennes c’est aussi nous que tu outrages’, il dit, ‘Combien terrible est-il pour vous aussi, Sages de la Torah! Car vous chargez de fardeaux sur les fils des hommes qui sont trop lourds à porter! Et vous-même ne touchez pas ces fardeaux ne serait-ce avec l’un de vos doigts. – Loukas 11: 45-46

Ici Yéchoua dénonce des législateurs trop stricts dans leurs décisions religio-légales pour l’ensemble de la nation, Pierre évoquera plus tard, lui aussi, ce problème qui aurait pu concerner les non-juifs qui avaient abandonné l’idolâtrie. (Actes 15:10). A cette époque, le groupe Pharisien connu pour son approche très stricte à la Torah est appelé « la maison de Chammaï ». Yéchoua dénonce aussi le fait que ces Pharisiens ne font rien pour alléger les décrets et décharger les hommes de leurs obligations.

Le Talmoud recommande et dénonce les même choses :

« l’un ne devrait pas instituer un décret pour la communauté à moins que la communauté ne soit capable de le porter » – Talmoud Babylonien, Avodah Zarah 36a

« Rav Yo’hanan dit ‘Jérusalem a été détruite uniquement… parce que les juges ont jugé selon la lettre stricte de la Torah, à l’opposé du jugement qui va au-delà de la lettre de la Torah. »  – Talmoud Babylonien : Bava Métzia 30b

Ils font toutes leurs oeuvres pour eux-mêmes, afin qu’ils soient vus par les fils des hommes. Car ils élargissent leurs téfilines et rallongent leurs tzitzyiot’. – Matthaï 23:5

Yéchoua dénonce aussi les démonstrations religieuse superflues, comme il l’avait déjà fait dans Matthieu 6:1-6; 16-18;  lui-même portait en tant qu’homme juif – qui accomplissait la Torah, les phylactères et les franges au bord de son vêtement. Le problème n’était pas de porter ces choses mais d’en faire des objets d’orgueil religieux.

La tradition juive va également mettre le doigt sur le péché de certaines choses dont Yéchoua va aussi mentionner plus tard dans notre texte :

« Rabbi Binyamin interprète ce verset (Ecclésiastes 4:1) comme se référant aux hypocrites selon la Torah…’ils (1) s’entourent de leur châles de prières, il mettent des phylactères sur leur têtes et ils oppressent les pauvres. c’est sur eux qu’il est écrit ‘les opprimés sont dans les larmes, et personne qui les console!’ c’est à moi de les punir’ dit Dieu. Comme il est dit, ‘Maudit soit celui qui fait avec négligence l’oeuvre de l’Éternel’ (Jérémie 48:19)» – Midrach Rabbah : Kohelet 4:1.1

Ils aiment être assis les premiers aux repas et d’être assis les premiers dans les synagogues, que les autres leur demandent leur ‘chalom’ dans les marchés, et que les fils des hommes les appellent « Rabbi, Rabbi ». – Mattaï 23:6-7

Combien terrible est-il pour vous, ô Pérouchim,
Car vous aimez vous asseoir les premiers dans les synagogues
et que les personnes vous demandent votre chalom dans les marchés. – Loukas 11:43

« Rav Yéhoudah dit : trois choses abrègent les jours et les années de l’homme…celui qui se conduit avec (un air de) supériorité » – Talmoud Babylonien : Béra’hot 55a

« Rabbi, Rabbi… » – Le Talmoud rapporte que le titre a commencé à être utilisé au temps de Yéchoua, on voit mal les humbles Hillélites (l’école opposée à celle de Chammaï) agir de la sorte et demander aux personnes de les appeler ‘rabbi’.

« Il est relaté de (2) Rabbi Yo’hanan ben Zakkaï que nul homme avait le temps de le saluer d’abord, pas même le païen dans la rue » – Talmoud Babylonien, Béra’hot 17a

Mais quant à vous, ne vous faites pas appeler « rabbi », car vous avez un seul moréh, le Machia’h, et vous êtes tous des frères. Et n’appelez personne d’entre vous sur terre « père », car vous avez un seul Père qui est dans les cieux. Aussi, ne vous faites pas appeler « moréh », car votre seul enseignant est le Machia’h. Le plus grand parmi vous sera considéré comme un esclave pour vous. Quiconque s’élève lui-même : sera abaissé, mais quiconque s’abaisse lui-même : sera élevé. – Mattaï 23:8-12

« Une personne ne devrait jamais penser ‘je lirais les Ecritures afin d’être appelé « sage »’ ou ‘j’étudierais afin que je sois appelé « Rabbi »’ ou ‘J’étudierais pour être un ancien et être assis dans l’assemblée des anciens’ mais plutôt, une personne devrait apprendre en signe d’amour envers Dieu. C’est alors que l’honneur viendra.» – Talmoud Babylonien : Nédarim 62a

« Celui qui se sert de la couronne dans un but intéressé se perd. On peut en conclure que celui qui tire profit des paroles de la Torah retranche sa vie du monde. »
– Pirkéï Avot 4:7

« La convoitise de l’honneur est ce qui ôte l’homme du monde.» – Pirkeï Avot’ 4:21

Les Pharisiens de la maison de Chammaï – appelés ‘Chammaïtes’, mettaient beaucoup d’importance à la renommé : de faire d’une bonne famille et d’être riches (Avot d’Rabbi Natan’ 2)

« Ceux aux interprétations douces, dont les mauvaises oeuvres seront exposées à tout Israël au temps final, beaucoup sonderont leur péché, et les haïront, et les détesteront à cause de leur arrogance répréhensible…dont le conseil mourra, et dont la communauté sera dissolue, ils ne continueront plus à orienter à tord l’assemblée et le peuple simple ne soutiendra plus son conseil. » – Péchèr Na’houm 3:3-5

Les Hillélites disaient : « Celui qui s’humilie, le Saint bénit soit-Il, l’exaltera, et celui qui s’exalte lui-même, le Saint béni soit-il, l’humilie, celui qui recherche la grandeur, la grandeur le fuit, mais la grandeur recherche celui qui la fuit. » – Talmoud Babylonien. Erouvin 13b

« Hillel disait ‘Mon humilité est mon exaltation, et mon exaltation est mon humilité.’ » – Exode Rabbah 45:4

Les Hillélites étaient tellement humbles qu’ils citaient toujours l’opinion des Chammaïtes avant la leur. (Talmoud Babylonien, Erouvin 13b)

Hillel était tellement apprécié pour son humilité, que lorsqu’il mourut on se lamenta sur lui : « Hélas l’homme pieux, l’homme humble, le disciple d’Ezra n’est plus! » – Talmoud Babylonien, Sanhédrin 11a

Mais combien terrible est-il pour vous, Soférim et Pérouchim hypocrites!
Car vous fermez le royaume des Cieux au devant des hommes.
Voyez, vous-mêmes n’y entrerez pas et vous ne le permettez pas aux autres qui viennent pour y entrer.
– Mattaï 8:13

Combien terrible est-il pour vous, Sages de la Torah!
Car vous emportez au loin les clés de la connaissance!
Et vous-mêmes n’entrez pas, et vous refusez ceux qui y entrent. – Loukas 11:52

« Malheur aux Pharisiens! Ils sont comme un chien endormi dans la mangeoire du bétail. Il ne mange ni ne laisse le bétail manger » – Evangile de Thomas 102

« Les Pharisiens et les érudits ont prit les clés de la connaissance et les ont cachées. Eux-mêmes ne sont point entrés et n’ont pas permis l’entrée à ceux qui voulaient y entrer » – Evangile de Thomas 39

« Ils ont fermé la fontaine de la connaissance à ceux qui étaient assoiffés, et ils leur ont donné du vinaigre, avec lequel leur soif pouvait être apaisée » – Hodayot’ : 1QHa 4:11

C’est pourquoi j’expose votre hypocrisie, comme il est dit « L’un devrait exposer les hypocrites pour éviter la profanation du Nom » – Talmoud Babylonien, Yoma 86b

Selon la position Chammaïte, aucun des non-juifs, même les justes, n’auront point part au Monde à Venir / Le Royaume par la résurrection. (Talmoud Babylonien, Sanhédrin 105a)

Chammaï et ses disciples ont aussi découragé l’idée d’accepter des futurs prosélytes (Talmoud Babylonien Chabbat 31a; Bava Métziah 59b)

Et combien terrible est-il pour vous, Soférim et Pérouchim hypocrites! Car vous avalez les maisons des veuves alors que vous prolongez en prière pour l’apparence des yeux. Sur le compte de ceci vous serez jugés d’un jugement plus sévère. – Mattaï 23:14


– Car vous profitez de leur hospitalité alors que vous devriez vous-même les recevoir chez vous; vos longues prières ne sont pas faites pour Dieu mais pour votre propre gloire.-

« Celui qui vole la veuve et l’orphelin, c’est comme s’il volait Dieu Lui-même. »– Exode Rabbah 30:8

« Rav Houna dit, Rav dit dans le nom de Rav Méïr, ‘Les paroles d’un homme devraient toujours être peu nombreuses en s’adressant au Saint béni soit-il, comme il est dit « Ne te presse pas d’ouvrir la bouche, et que ton coeur ne se hâte pas d’exprimer une parole devant Dieu; car Dieu est au ciel, et toi sur la terre: que tes paroles soient donc peu nombreuses. » (Kohelet’ 5:1)’ »– Talmoud Babylonien, Béra’hot 61a

« Pourquoi le Temple a-t-il été détruit? Ils travaillaient dans la Torah et ils se préoccupaient des dimes; alors pourquoi ont-ils été exilés? Parce qu’ils aimèrent l’argent et haïrent leur prochain, ceci vient vous enseigner que la haine du prochain est difficile aux yeux de Dieu et que la Torah la considère comme étant l’équivalent de l’idolâtrie, l’immoralité sexuelle, et le sang versé. » – Tosefta, Ména’hot 13:22

Combien terrible est-il pour vous, Soférim et Pérouchim hypocrites!
Car vous errez par-dessus la mer et la terre aride pour convertir un homme.
Mais une fois qu’il est converti, vous faites doublement de lui un bèn-Geïhinnom comme vous-mêmes.
– Mattaï 23:15

« Et Rabbi Eleazar dit, ‘Tout homme dans lequel il y a de l’hypocrisie, tombe dans la Géhenne, comme il est dit ‘malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal’ (Esaïe 5:20).’ ‘Qu’est-il écrit après? ‘Comme la flamme dévore le chaume ainsi votre racine sera dévorée et vos fleurs s’en iront en poussière’ (Esaïe 5:24)’ – Talmoud Babylonien : Sotah 41b

« Car le prosélyte, en voyant vos oeuvres mauvaises, les imite et fais pis encore, de sorte qu’il devient, par votre faute, encore plus coupable que vous. » – Elie Soloveitchik sur Matthieu 23:15 dans ‘La Bible, le Talmud et l’Evangile’

Et aussi : Vous faites tout en votre pouvoir afin d’empêcher un homme de devenir prosélyte (Talmoud Babylonien, Chabbat 31a) et une fois qu’il est devenu juif, vous le traitez d’une telle manière qu’il songerait à retourner aux oeuvres de la géhenne (le paganisme) ( (3) Midrach Rabbah Béréchit 70.5)

« Rabbi Méïr dit, ‘Vous observerez mes lois et mes ordonnances: l’homme qui les mettra en pratique vivra par elles.’(Lévitique 18:5)Il n’est pas dit que les sacrificateurs, les lévites, et les Israélites vivraient par elles, mais ‘ l’homme ‘ ; ainsi, même un non-juif » – Talmoud Babylonien, Sanhédrin 59a

« La Torah a été donnée dans le désert, elle a été donnée entièrement de manière publique à un endroit que nul ne pouvait réclamer comme sien, de peur que si elle avait été donnée dans la terre d’Israël, les juifs ne laissent pas les non-juifs y avoir part. » – Méh’ilta sur Exode 19:2

Et une fois que vous l’acceptez dans Israël, vous l’enseignez à suivre vos enseignements :

« Les trompeurs d’Ephraïm, qui par leurs interprétations frauduleuses et leur langue menteuse et leurs lèvres perfides, orientent à tord beaucoup de personnes, les rois, les princes, les prêtres et le peuple ensemble avec le prosélyte attaché à eux. Des villes et des sectes périront par leurs conseils, les nobles et les chefs tomberont à cause de la férocité de leurs langues… » – Péchèr Na’houm 2:8-10

« Celui qui observe les enseignements de Béït Chammaï mérite la mort. »
– Talmoud Babylonien Béra’hot 11a

Combien terrible est-il pour vous, dirigeants (4) aveugles, qui dites, ‘Si l’un prête un serment sur le Sanctuaire, cela n’a pas de valeur, mais s’il prête serment sur l’or dans le Sanctuaire, il est tenu pour responsable.’ Insensés aveugles! Car lequel est plus important : L’or ou le Sanctuaire qui sanctifie l’or? Et vous dites, ‘Si l’un prête un serment sur l’autel, cela n’a pas de valeur, mais s’il prête serment sur le sacrifice qui est sur l’autel, il est tenu pour responsable.’ Insensés aveugles! Car lequel est plus important : L’offrande ou l’autel qui sanctifie l’offrande? Ainsi quiconque prête serment sur l’autel, prête serment sur les deux et par tout ce qui y est dessus, et quiconque prête serment par le Sanctuaire, prête serment sur les deux et par Celui qui y demeure, et quiconque prête serment sur les Cieux, prête serment sur les deux, par le trône de Dieu et par Celui qui y est assit. – Mattaï 23:16-22

Les (5) non-juifs naïfs qui consacraient leurs offrandes en disant ‘j’engage mon offrande pour le Sanctuaire/l’autel’ pouvaient être trompés par les Chammaïtes en collaboration avec les prêtres Zélotes anti-païens, car ces derniers pouvaient refuser d’utiliser les offrandes (de l’argent) offertes par les païens en se basant sur la (6) hala’ha pour les sacrifices. Les païens ne connaissant pas les détails de la hala’ha, ne se douteraient pas que leurs voeux ne liait pas cet argent spécifiquement à être utilisé exclusivement pour les sacrifices.

Les voeux faits en mentionnant le Temple et l’autel ne disent pas explicitement que c’est pour les sacrifices, les prêtres pouvaient donc légalement refuser l’offrande et la garder pour eux ou en tirer profit d’une autre manière, ce qui explique l’accusation de Jésus de (7) ‘vol’ (Matthieu 21:12-13; Marc 11:15-17). Un prêtre (8) zélote appelé Eléazar Ben ‘Hananyah, en l’an 66 interdit d’accepter toute offrande de la part des non-juifs, ce qui entraîna la guerre avec Rome. (Flavius Josèphe, Guerres des juifs II.17:2-3)

La position Hillélite était que l’intention de l’adorateur définissait le motif de l’offrande et du voeu comme se référant spécifiquement aux sacrifices. (Talmoud Babylonien, Nédarim 10b)

Combien terrible est-il pour vous, Soférim et Pérouchim hypocrites! Car vous faites la dîme de la menthe, l’aneth et le cumin, mais vous négligez les choses qui ont le plus de poids dans la Torah : la michpat’ la ‘héssèd et la émounah. Vous devez faire l’un sans négliger l’autre.Guides aveugles, qui coulez le moustique mais qui avalez le chameau! – Mattaï 23:23-24

Combien terrible est-il pour vous, ô Pérouchim,
qui faites la dîme de la menthe, la rue et de tout légume, 
mais négligez la michpat et l’amour de Dieu! Vous devez faire l’une sans négliger l’autre. – Loukas 11:42

– Dans votre zèle pour le détail vous avez oublié le plus important de la Torah laissant ainsi le péché entrer dans votre quotidien, soyez donc zélés mais pratiquez d’abord les choses les plus importantes que vous avez reçues de Dieu! –

La position Chammaïte était de payer la dîme au détail près de chaque plante non seulement leurs graines, mais leurs feuilles, leurs gousses et leurs tiges. (Ma’asrot 4:5-6)

La position Chammaïte était toujours la plus stricte dans son application des commandements (ex. Tosefta, Yom Kippourim 5:2)

Combien terrible est-il pour vous, Soférim et Pérouchim hypocrites! Car vous purifiez la coupe et le bol de l’extérieur, alors que leurs intérieurs sont remplis de vols et de gloutonnerie. Pharisien aveugle! Purifie premièrement l’intérieur de la coupe, afin que l’extérieur en soit aussi purifié! – Mattaï 23:25-26

 Voyez maintenant, vous Pérouchim purifiez la coupe et le plat de l’extérieur, mais vos intérieurs sont remplis de vols et d’iniquité! Insensés! Celui qui fait l’extérieur d’un objet ne fait-il pas aussi son intérieur? Mais donnez ce qu’il y a en eux à la tzédakah et alors tout sera pur pour vous. – Loukas 11:39-40

– Car vous vous souciez de faire bonne figure devant les hommes en imposant des règles de purification dédiées aux prêtres, alors qu’en vous-même vous êtes remplis de péché, purifiez-vous donc d’abord intérieurement et après suivra l’extérieur! –

« Rabban Gamliel (II) proclamait et disait ‘tout disciple dont l’intérieur n’est pas comme l’extérieur n’entrera pas dans la maison d’étude.’ » – Talmoud Babylonien, Béra’hot 28a

Yéchoua fait référence à la (9) tradition des Pharisiens qui commençaient leurs repas avec une coupe de vin et du pain (Talmoud Babylonien : Béra’hot 43a), et à la dispute entre les deux écoles (Talmoud Babylonien : Béra’hot 51b) : les Chammaïtes voulaient imposer le lavage des mains avant même de toucher la coupe de peur (Talmoud Babylonien : Béra’hot 52 a-b)qu’elle ne soit souillée et qu’elle ne souille la personne.

Hillel maintenait que l’on pouvait boire à partir de la coupe « souillée » et que le lavage des mains devait se faire entre la coupe et la fraction du pain. Les Chammaïtes considéraient tous ceux qui ne se lavaient pas les mains avant de prendre la coupe comme mangeant les mains souillées.

Yéchoua défendant la position des Hillélite s’opposa à l’hypocrisie des Chammaïtes et à leur imposition sur le lavage des mains avant de toucher la coupe, ceci explique son discours à ce sujet dans Luc 11.

Combien terrible est-il pour vous, Soférim et Pérouchim hypocrites! Vous êtes comme des tombes blanchies qui paraissent belles de l’extérieur mais leurs intérieurs sont remplis d’ossements des morts et de toute impureté. De cette manière vous paraissez juste aux yeux des fils des hommes, mais vos intérieurs sont remplis d’hypocrisie et de mal. – Mattaï 23:27-28

Combien terrible est-il pour vous, ô Soférim et Pérouchim hypocrites!
Car vous êtes comme des tombeaux inconnus sur lesquels les fils des hommes marchent sans le savoir. – Loukas 11:44

« Malheur à toi, aveugle qui ne voit pas! Car tu t’es immergé dans ces eaux vives dans lesquelles les chiens et les porcs s’y sont jetés nuit et jour, et se sont lavés et essuyés la peau extérieure, celle que lavent, oignent, essuient et rendent belle les prostituées et les joueuses de flûte pour les désirs des hommes, mais elles sont remplies de scorpions et de toute méchanceté. » – Document 840 de Oxyrhynchus (Egypte)

« ‘A l’intérieur et à l’extérieur tu la recouvrira’ (Exode 25:11), Rava dit, ‘tout disciple sage (de la Torah) dont l’intérieur n’est pas comme l’extérieur, n’est pas un disciple sage (de la Torah) » – Talmoud Babylonien, Yoma 72b

« Ben Azzaï dit, ‘David dit, ‘Je préfère régner sur le monde entier et ainsi ne pas régner sur deux enveloppés dans leurs robes’.’ » – Midrach Téhilim 18:33

« Etant des hommes perfides, aimant se faire plaisir, dissimulateurs dans toutes leurs propres affaires, aimant les banquets à toute heure de la journée. Des gloutons, des gourmands…dévoreurs des biens des pauvres disant qu’ils le font au nom de leur justice, mais en réalité c’est afin de les détruire, ils sont plaignants, trompeurs, se dissimulant eux-mêmes de peur d’être reconnus, impies, remplis d’une vie sans loi et d’iniquité du lever du soleil jusqu’au coucher du soleil, disant :’ Nous aurons des festins et de la luxure, mangeant et buvant, et nous nous estimerons comme étant des princes’ Et bien que leurs mains et leurs pensées touchent à des choses impures, cependant leurs bouches parleront de grandes choses, et ils diront aussi : ‘ne me touchez pas, de peur que vous ne me rendiez impur à l’endroit où je me tiens. » – Assomption de Moïse 7

« Il (Dieu) parla de la main d’Esaïe, fils d’Amoz, disant ‘ La terreur, la fosse, et le filet, sont sur toi, habitant du pays! ‘ (Esaïe 24:17). Interprétés, voici les trois filets de Bélial dont Lévi fils de Jacob a dit : qu’il attrape Israël en les érigeant comme étant trois types de justices. Le premier est la (10) fornication, le deuxième est la (11) richesse, la troisième est la profanation du Temple, quiconque s’échappe du premier est attrapé dans le second, quiconque se sauve lui-même du deuxième est attrapé dans le troisième. ((12)Esaïe 24:18) Les ‘bâtisseurs du mur » (Ezekiel 13:10) qui ont suivi le « précepte » : « Précepte » était un ‘parleur’ c’est sur lui qu’il a écrit ‘ils parleront’ (Michée 2:6) qui sera pris entrain de forniquer doublement en prenant une deuxième femme alors que la première est en vie…en plus de cela ils profanent le Temple parce qu’ils n’observent pas la distinction entre le pur et l’impur selon la Torah, mais couchent avec une femme qui voit ses décharges pleines de sang….leurs toiles sont les toiles d’araignées, et leurs oeufs sont les oeufs de vipères (Esaïe 59:5)…et chaque homme a agit avec arrogance pour recevoir richesses et gains » – Document de Damas 4

Combien terrible est-il pour vous, Soférim et Pérouchim hypocrites, car vous bâtissez les tombes des (13) prophètes et embellissez les pierres tombales des justes. Vous dites, ‘si nous avions été dans les jours de nos pères, notre main n’aurait pas été avec eux afin de verser le sang des prophètes.’

Ecoutez — vous êtes entrain de témoigner contre vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes! Si c’est le cas, comblez donc la séah de vos pères! Serpents, fils de vipères! Comment serez-vous délivrés du Geï-Hinnom? – Mattaï 23:29-33

Combien terrible est-il pour vous! Car vous bâtissez des vies sur les tombes des prophètes, mais ce sont vos pères qui les ont tués.En effet, vous êtes les témoins que vous approuvez les actes de vos pèrescar ils les ont tués, et vous bâtissez leurs tombes. – Loukas 11:47-48

Vous prétendez être meilleurs que vos pères…vous persécuterez mes disciples, vous les ferez tuer, c’est pour vous qu’il est dit « Les hypocrites ne se tiendront pas devant Dieu » (Talmoud Babylonien, Sanhédrin 103a) il est encore temps, repentez-vous car le Royaume de Dieu est à portée de main! (Matthieu 23:4-7,13-34)

Lors de la délibération entre les maisons de Chammaï et Hillel par rapport à leur relation avec les païens, Chammaï, par le biais des zélotes (appelés des meurtriers par le Talmoud ( T.B. Sotah 47a), fit tuer ceux (les Hillélites, appelés des ‘prophètes’ (Talmoud Babylonien, Souccah 28a, Bava Batra 134a, Sanhédrin 11a) qui s’opposèrent à ses 18 décrets (Chabbat 13b) qui ont décrété aux juifs à se séparer complètement des non-juifs (comme mentionné par Pierre, (Actes 10:28) et dont Paul le Hillélite fait fortement allusion dans Ephésiens 2:14-19).

« Ils plongèrent une épée dans la maison d’études, disant ‘que celui qui veut venir vienne, mais personne n’en sortira’, en ce jour Hillel s’assit humblement devant Chammaï comme un autre disciple l’aurait fait, et ce jour-là, fût aussi difficile pour Israël que le jour où le veau d’or a été fait. »– Talmoud Babylonien : Chabbat 17a

« 80 ans avant la destruction du Temple, il fût donné comme décret que les terres des peuples entourant la terre d’Israël et les ustensiles fait de verre étaient sujets à la souillure. » – Talmoud Babylonien : Chabbat 15a

« Les demeures des païens sont souillées. Toute maison dans laquelle ils y ont demeuré plus de quarante jours nécessite d’être examinée afin de voir s’il y a des restes de corps de morts. » – Talmoud Babylonien : O’halot 18:7

« Pourquoi est-ce que Abraham a fait circoncire ses serviteurs ? A cause de la pureté rituelle, afin qu’ils ne souillent pas leur maîtres par leur nourriture, et par leur boissons, car quiconque mange avec un incirconcis, c’est comme s’il mangeait de la chair d’une abomination. Quiconque se baigne dans le même bain qu’un incirconcis est comme s’il se baignait avec un lépreux, et tous ceux qui touchent un incirconcis est comme s’ils touchaient un cadavre. » – Pirkéï de’Rabbi Eliézer 29
« Les disciples de la maison de Chammaï se tinrent en bas de la chambre haute, tuant les disciples de la maison de Hillel…avec des épées et des lances. » – Talmoud Yérouchalmi : Chabbat 1:4

Les Esséniens Hillélites, en parlant des enseignements des Chammaïtes dirent :

« leurs toiles sont les toiles d’araignées, et leurs oeufs sont les oeufs de vipères (Esaïe 59:5) »– Document de Damas 4

« Vous témoignez … » – 
En l’an 6, Rabbi Tzadok (un chef Chammaïte) a joint ses forces à Yéhoudah de Galilée (un chef Zélote, Actes 5:37), les interlocuteurs de Jésus étaient donc les fils de ceux qui avaient tué les ‘prophètes’ Hillélites —les fils Chammaïte, dont un des chefs avait fait une alliance avec les meurtriers des fameux Hillélites.

Ainsi donc, voyez, je vous envoie des prophètes, des sages et des Soférim. Vous tuerez et crucifierez certains d’entre eux, vous frapperez du fouet dans vos synagogues certains d’entre eux et vous les persécuterez de ville en ville. Afin que tout le sang innocent versé sur la terre retombe sur vous, depuis le sang de ‘Hévèl le juste, jusqu’au sang de Zé’hariyah ben Péra’hiyah que vous avez tué entre le Sanctuaire et l’autel. Amen, je vous le dis, toutes ces choses viendront certainement sur cette génération…Ecoutez : votre Maison vous sera laissée abandonnée, dans la désolation… – Mattaï 23:34-36, 38

Sur le compte de ceci, la sagesse de Dieu dit aussi, ‘Je leur enverrai des prophètes et des chli’him’. Ils tueront et les persécuteront certains d’entre eux afin que tout le sang des prophètes qui a été versé dès la fondation de la terre puisse être demandé de cette génération, depuis le sang de ‘Hévèl jusqu’au sang de Zé’hariyah qui fût tué entre l’autel et la Maison.’C’est pourquoi je vous dit, il sera certainement demandé de cette génération-ci! – Loukas 11:49-51

Zé’hariyah ben Béré’hiah était un homme juste tué par les zélotes au Temple (Flavius Josèphe, Guerres des juifs 4:335) les zélotes étant associés aux Chammaïtes, il n’est pas étonnant que Jésus exhorte sévèrement ces derniers.

« Pourquoi est-ce que le Sanctuaire a été détruit? A cause de trois choses qui y ont prévalu : l’idolâtrie, l’immoralité sexuelle, le meurtre…mais pourquoi est-ce que le 2ème Sanctuaire a été détruit puisque en ce temps, ils étaient occupés à étudier la Torah, à observer les commandements et à pratiquer la justice? Parce que la haine sans cause a prévalu. Cela vous enseigne que la haine sans cause est considérée aussi grave que les trois péchés de l’idolâtrie, l’immoralité sexuelle et le meurtre réunis… Rabbi Yo’hanan dit : ‘l’ongle des premières générations est bien meilleure que tout le corps des dernières générations.’ »
– Talmoud Babylonien : Yoma 9b

En effet,
Jésus a bien dit : « Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent; » mais au vu de tout le témoignage des évangiles par rapport à son enseignement, on ne peut que s’appuyer sur l’entièreté de la voix de Dieu qui a dit à Yavnéh des années plus tard : « Celles-ci et celles-ci sont les paroles du Dieu vivant et la hala’ha est celle de Béït Hillel » – Talmoud Babylonien, Erouvin’ 13b

*Il est connu que les Pharisiens Hillélites acceptaient la hala’hah des Chammaïtes quand elle était reconnue par la majorité, alors que les Chammaïtes n’acceptaient pas la hala’ha des Hillélites même si elle était reconnue par la majorité, parce qu’ils se croyaient intellectuellement supérieurs à eux (Talmoud Babylonien, Yévamot 14a, 16a), Ainsi, Jésus s’aligne avec les Hillélites dans Matthieu 23:3.

P
arce que les Chammaïtes étaient les chefs religieux d’entre les Pharisiens à l’époque de Jésus, les enseignements des Hillélites n’ont jamais pu être appliqués au niveau national pendant que le Temple était encore debout, Paul, le Pharisien, réussit cependant à enseigner aux disciples non-juifs certaines choses de l’école de Hillel :

« Soyez parmi les disciples d’Aaron : aimez la paix et recherchez la paix, aimez les créatures et rapprochez-les à la Torah » – Pirkéï Avot’ 1:12

« S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. » – Romains 12:18

« Ce qui t’es détestable ne le fais pas à ton prochain, voilà l’entièreté de la Torah, le reste n’est que commentaire, va et étudie-le » – Talmoud de Babylone Chabbat 31a (Hillel répondant à un non-juif sur l’essentiel de la Torah)

« Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas l’amour, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas l’amour je ne suis rien. Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas l’amour, cela ne me sert de rien. L’amour est patient, il est plein de bonté; l’amour n’est point envieux; l’amour ne se vante point, il ne s’enfle point d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal, il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité; il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. L’amour ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. » 1 Corinthiens 13:1-8

« La circoncision n’est rien, et l’incirconcision n’est rien, mais l’observation des commandements de Dieu est tout. »
– 2 Corinthiens 7:19

« Ne jugez point un autre que jusqu’à ce que vous soyez à sa place » – Pirkéï Avot’ 2:4

« Et je suis devenu aux juifs, comme un juif afin que je puisse gagner les juifs, à ceux qui sont sous la loi comme étant sous la loi — n’étant moi-même pas sous la loi afin que je puisse gagner ceux sous la loi, à ceux qui sont sans loi, comme étant sans loi — n’étant point sans la loi de Dieu mais au contraire étant sous la loi du Messie, afin que je puisse gagner ceux qui sont sans loi. Je suis devenu faible aux faibles, afin que je puisse gagner les faibles, je suis devenu tout cela à tous, afin que par tous les moyens je puisse en sauver quelqu’uns » 1 Corinthiens 9:20-22

La plaie des Pharisiens

« Il y a sept types de Pharisiens,

Le premier est celui qui est accepte la Torah comme un fardeau;
Le deuxième, celui qui emprunte ou agit avec des motifs d’intérêt;
Le troisième, celui qui contre-balance;
Le quatrième, celui qui épargne de manière ostentatoire,
Le cinquième, celui qui demande qu’on lui montre une bonne oeuvre à accomplir,
Le sixième, celui qui agit par peur,
Le septième, celui qui agit par amour.

Le premier est comme un homme qui prend les commandements divins sur ses épaules afin de les placer sur celles des autres. Le deuxième semble dire, ‘prête-moi un instant’ ou ‘attends afin que je puisse accomplir un précepte religieux.’. Le troisième se dit à lui-même, ‘je vais accomplir une prescription religieuse puis en violer une autre’ et place l’une contre l’autre. Le quatrième semble dire ‘du peu que je j’ai, je vais en mettre de côté suffisamment afin d’accomplir un précepte religieux’. Le cinquième, qui est conscient de ses devoirs, s’efforce d’effacer ses péchés par sa bonne conduite. Le sixième, comme Job, agit par la peur.Le septième, agit par l’amour, comme Avraham, et ce dernier niveau est le meilleur de tous. » – Talmoud Yérouchalmi, Béra’hot 14b


« Nos Rabbins ont enseigné
: il y a huit types de Pharisiens,

1. Le Pharisien si’hémite, celui qui fait les oeuvres de Si’hem (Genèse 34 un prosélyte pour un mauvais motif) et les porte sur son épaule de manière ostentatoire (pour être loué par tous).

2. Le Pharisien nikpi, celui qui frappe ses pieds l’un contre l’autre, il marche de manière humble exagérée, il dit ‘Quel est mon devoir afin que je l’accomplisse?’ et ‘Donne-moi un instant afin que j’accomplisse un commandement’.

3. Le Pharisien kitzaï, il est celui qui verse son sang sur les murs, car dans son anxiété à éviter de regarder une femme pour la convoiter il se fracasse le visage contre le mur.

4. Le Pharisien calculateur, celui qui fait une bonne oeuvre, puis une mauvaise, ainsi mettant l’une en opposition à l’autre.

5. Le Pharisien pilon, sa tête est abaissée dans une fausse humilité tel un pilon dans un mortier.

6. Le Pharisien qui s’exclame ‘quel est mon prochain devoir pour que je l’accomplisse?’ comme s’il avait déjà tout accomplit ce qu’il fallait accomplir.

7. Le Pharisien peureux, qui observe les commandements par peur des conséquences de la transgression.

8. Le Pharisien de l’amour, car il observe les commandements de Dieu par amour et non pour recevoir une récompense de la part de Dieu… Ce qui est caché est caché, et ce qui est manifeste est manifeste (Deutéronome 29:29), Le Grand Tribunal de Dieu va exiger la punition contre ceux qui s’enveloppent dans le manteau des justes mais qui en sont indignes;…Ne prends pas peur des Pharisiens, ni des Sadducéens, mais des hypocrites qui sont comme des vipères de plusieurs couleurs, car leurs oeuvres sont les oeuvres de Zimri (L’immoralité : Nombres 25:14) alors qu’ils attendent la récompense semblable à celle de Phinéas. (La faveur de Dieu : Nombres 25:11-13). » – Talmoud Yérouchalmi, Béra’hot14b, Sotah 20c; Babylonien, Sotah 22b

1. Comparer avec Galates 6:12; Romains 2:17-29
2. Comparer avec Luc 18:18-23; Matthieu 8:21
3. Comparer avec Matthieu 6:16
4. Comparer avec 1 Jean 3:7-10
5. Comparer avec Matthieu 6:1
6. Comparer avec Marc 10:17-22
7. Comparer avec Romains 8:15
8. Comparer avec 1 Jean 5:3

Steve N. Mason, un érudit, historien de la Judée dans la période Gréco-Romaine commente sur les « malheurs à vous » de Yéchoua dans Matthieu 23 : « Jésus…rejoint d’autres dans la dénonciation d’une hypocrisie apparente des législateurs, sans pour autant remettre en question la légitimité de leur rôles en tant qu’interprètes des Ecritures. Mais cette accusation d’hypocrisie a été naturellement mal interprétée par certains groupes au sein de l’église…et renaquit en tant que rejet total de tout enseignement Pharisaïque. »

Après avoir lu ces sources, il est évident que Yéchoua ne critique pas l’ensemble des juifs, ni l’ensemble des Pharisiens dans ce passage, mais plutôt une partie des Pharisiens qui n’étaient pas à la hauteur de leurs enseignements, ce que le Talmoud et d’autres sources juives dénoncent également en disant ‘La plaie des Pharisiens amène la destruction sur le monde’ – Talmoud Babylonien : Sotah 20a

Contrairement aux interprétations traditionnelles de Matthieu 23, Yéchoua n’est évidemment pas contre son propre peuple et ses chefs religieux, ni même contre la religion de ses pieux parents (Matthieu 1:19; Luc 1:30), mais il dénonçait l’hypocrisie de certains Pharisiens (Luc 12:1) et luttait contre la mauvaise (14) priorité dans l’observation des commandements.

Ces deux choses sont également condamnées par le judaïsme, lisez par exemple l’histoire suivante qui est rapportée dans le Talmoud:

« Les Sages enseignèrent dans la Tosefta : Un incident eut lieu, deux prêtres furent en égalité lorsqu’ils coururent et montèrent la rampe. L’un d’eux atteignit les quatre coudées avant son collègue, qui alors, prit de colère, saisit un couteau et le poignarda au coeur…Rabbi Tzadok se tînt debout sur les marches du Hall d’Entrée du Sanctuaire et dit : écoutez ceci mes frères de la maison d’Israël : ‘Si l’on trouve… un cadavre gisant sur la terre, et que l’auteur du meurtre soit resté inconnu, tes anciens et tes juges s’y transporteront, et mesureront… La ville la plus rapprochée du cadavre étant déterminée, les anciens de cette ville prendront une jeune vache… [Ces anciens feront descendre la génisse dans un bas-fond sauvage, où on ne laboure ni ne sème, et là, dans ce bas-fond, ils briseront la nuque à la génisse]’(15) Deutéronome 21:1-3).

Et les anciens de cette ville prirent cette vache et brisèrent sa nuque dans un rituel d’expiation. Mais qu’en est-il de nous, dans notre situation? Sur qui est l’obligation d’amener la vache dont la nuque a été brisée? L’obligation est-elle sur la ville, Jérusalem, de sorte que les Sages doivent amener la jeune vache? Ou l’obligation tombe-t-elle sur les parvis du Temple, de sorte que ce sont les prêtres qui doivent l’amener? A ce moment même, toute l’assemblée du peuple éclata en sanglots.

Le père du garçon, c’est-à-dire le jeune prêtre qui avait été poignardé, vint et trouva qu’il était encore entrain de convulser. Il dit : Que la mort de mon fils puisse être une expiation pour vous. Mais mon fils est encore entrain de (16) convulser et n’est pas encore mort, et ainsi, le couteau qui est dans son corps n’est pas devenu rituellement souillé par le contact avec le corps d’un mort. Si vous l’enlevez rapidement il sera encore pur pour un usage futur.

La Tosefta commente : Cet incident est là pour vous enseigner que la pureté rituelle des ustensiles était plus importante pour eux que le sang versé. Même le père du garçon fût d’avantage préoccupé par la pureté d’un couteau que la mort de son fils » – Koren Talmoud Bavli, Yoma 23a : R’ Adin Steinsaltz pg.105

Yéchoua n’était pas le premier à dénoncer les travers des Sages de son époque, son prédécesseur Yirméyahou (Jérémie), le jeune prophète de Dieu, avait fait de même en disant: « Comment pouvez-vous dire: ‘Nous sommes des sages! Nous sommes en possession de la doctrine de l’Eternel!’ Oui, mais le stylet mensonger des scribes en a fait un mensonge! » – Jérémie 8:8

Quel juif ira dire que Jérémie était un rebelle à son peuple, à ses chefs religieux et qu’il allait à l’encontre de la Torah en reprenant de la sorte les Sages de son époque? Aucun! Pourquoi alors nous permettrions-nous de tirer ces même conclusions envers le pieux Rabbin de Galilée?


(1) –  Comparer avec Marc 12:38-42

(2) –
 Un contemporain des apôtres, un Hillélite.

(3) – 
Ceci est un exemple d’un Chammaïte qui ne considérait pas un certain prosélyte comme faisant partie d’Israël.

(4) – 
Ceci est probablement une allusion à la position Chammaïte qui interprétait littéralement : « oeil pour oeil ». Voir Talmoud Babylonien, Bava Kamma 84a

(5) – 
Beaucoup de non-juifs apportaient des offrandes pour le Temple : Flavius Josèphe, Guerres des juifs 5:17

(6) –
 L’ensemble des décrets religio-légaux décrétés par le Sanhédrin pour l’application des commandements par toute la nation

(7) – 
Voir aussi Talmoud Babylonien, Chékalim 6:5-6 pour le rôle des changeurs dans l’acceptation des offrandes et de leur redistribution appropriée.

(8) –
 Les zélotes étant aussi appelés des voleurs par les Esséniens : Document de Damas 6:15 et par Flavius Josèphe : Guerres des juifs 2:13

(9) – 
Son origine vient des 18 mesures, d’abord applicable qu’aux prêtres pour leurs aliments (Talmoud Babylonien, Chabbat 13b), elle fût demandée d’appliquée à tous par la suite. (Talmoud Babylonien, ’Houllin 106a)

(10) – 
Les Chammaïtes dont Rabbi Eliézer en est le représentant, étaient polygames. (Talmoud Yérouchalmi, Yévamot’ 13:2;  Avot D’ Rabbi Nathan ch. 16;  Talmoud Babylonien :Sanhédrin 68a, Shabbat 127b)

(11) – 
Les Chammaïtes disaient que seulement les riches devaient être enseignés dans la Torah. (Avot’ deRabbi Nathan 1:3)

(12) – 
Les Esséniens jouaient avec la poésie phonétique qui ressort du texte hébraïque, appliquant le même mot « filet / hapa’h /הַפָּח » tout au long du passage

(13) – 
Le prophètes mentionnés sont les disciples de Hillel (Voir Talmoud Babylonien, Sanhédrin 11a) qui furent tués par les Zélotes sous l’ordre de Chammaï.

(14) –  Lire le verset suivant pour l’histoire qui suit : « ne sois pas indifférent au sang de ton prochain: je suis l’Éternel » (Lévitique 19:16) comparer avec Luc 10:25-37, le lévite comme le sacrificateur voulant se garder sanctifiés rituellement pour avoir accès au Temple et continuer à y servir Dieu décidèrent de passer outre l’homme en souffrance.

(15) – Pour une meilleure compréhension de ce qui est dit, j’ai aussi inclus le verset 4.

(16) – « Le père voulut dire que le couteau devrait être rapidement retiré du coeur de son fils pour empêcher qu’il ne devienne souillé même si cela accélérerait sa mort » – Ritva.  

Commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s