Rabbi Ya’akov Emden

rsz_rabbi-yaakov-emden-3310.jpg

Rabbi Jacob Emden (1697-1776), né à Hambourg en Allemagne, était l’une des premières figures d’autorité de la Torah des nombreux siècles passés. Les historiens du rabbinat l’on souvent comparé à Maïmonides, tous les deux ayant écrit sur toutes les branches de la sagesse juive, et tous les deux ayant partagé une approche pragmatique et même innovante.

Trente-et-un ouvrages ont été publiés de son vivant, dix furent publiés à titre posthume, alors que d’autres sont toujours au stade de manuscrits. En son temps, il était un courageux champion du Judaïsme Orthodoxe.

Voici un extrait d’une lettre qu’il a écrite, qui est devenue très fameuse :

« Un dicton qui m’est habituel de dire, est que le Nazaréen a amené une double bonté dans le monde. D’une part il a renforcé la Torah de Moïse de manière majestueuse, comme mentionné plus tôt, et pas un de nos Sages n’a déclaré avec autant d’énergie sur l’immutabilité de la Torah. Et d’une autre part, il a fait beaucoup de bien pour les gentils en les débarrassant de l’idolâtrie et en ôtant les images du milieu d’eux, il les a obligés à suivre les Sept Commandements afin qu’ils ne soient pas comme les bêtes des champs. Il leur donna également des voies d’éthique, et à ce propos, il était bien plus strict que la Torah de Moïse, comme cela est bien connu. Ceci était le plus approprié, puisque c’est la manière correcte d’acquérir les pratiques éthiques, comme le philosophe (Maïmonides) l’a mentionné.

Vous, membres de la foi chrétienne, combien il vous serait bon et agréable d’observer ce qui vous  a été commandé par vos premiers enseignants; combien magnifique sera votre portion si vous aidez les juifs dans l’observance de leur Torah. Vous recevrez véritablement une récompense comme si vous l’aviez vous-mêmes observée — car celui qui aide les autres à observer est plus grand que celui qui observe mais qui n’aide pas les autres à observer, et ceci même si vous n’observez que les Sept Commandements…le gentil qui n’observe pas les 613 commandements, mais qui soutient leur observance, est considéré parmi ceux qui sont bénis. » – Sédèr Olam Rabbah Vézouta

Publicités

Commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s