Le Tzaddik : L’intermédiaire

« Dieu a créé les cieux et la terre, les étoiles, les montagnes, et les animaux, mais Il souffla Son Esprit uniquement dans l’homme. L’homme juste était le but de toute la création et il occupe une place supérieure dans le monde de la création — même supérieure au Temple ou la Torah…c’est dans l’âme du grand homme que D.ieu demeure, il est le véritable tabernacle de l’Eternel….
Le Tzaddik se tient entre les cieux et la terre, ‘entre Dieu et le peuple’ ‘tout comme Moïse était l’intermédiaire entre Israël et Le Saint, béni soit-Il’ En effet à travers le Tzaddik, l’austère hauteur des cieux et l’abjecte bassesse de la terre, la transcendance de Dieu et l’humanité se rencontrent. Ce qui semble être séparé et inaltérablement opposé trouve en lui (le Tzaddik) un principe médiateur qui les joint ensemble. ‘Il est uniquement possible de joindre deux opposés par une troisième force.’ ‘Le Tzaddik est le fondement de l’univers, il est la paix, car il joint ensemble deux opposés tout comme l’un fait la paix entre un homme et son prochain.’ La chair et l’esprit dans l’homme, l’homme et son prochain entre humains, et l’homme et Dieu au-delà de l’homme — c’est avec tout ceci que le Tzaddik lutte pour les joindre ensemble, entre tous ceux-ci le Tzaddik fait la paix.


Le Tzaddik se tient entre les cieux et la terre. Sa relation est double. D’un côté, il est le moyen par lequel les cieux atteignent les personnes. De l’autre côté, il est le moyen par lequel les personnes atteignent les cieux. Il amène les cieux sur la terre, et il élève la terre aux cieux.

Le Tzaddik…’attire le Roua’h HaKodèch vers le bas sur toute l’humanité’. Le Tzaddik ouvre le conduit pour ce qui a toujours été là, prêt à descendre, et c’est dans son être que le déversement céleste atteint les personnes.


…Le Tzaddik, comme conduit entre la terre et les cieux, il atteint le haut, touche les cieux, est transformé et se tourne pour transformer les autres. Il devient une source d’esprit pour les personnes….tout comme le conduit est simplement le moyen pour joindre deux extrémités, le Tzaddik est l’humble lien entre Dieu et les personnes.


Le Tzaddik non seulement fait descendre les cieux sur les personnes; il agit aussi comme un moyen par lequel les personnes s’élèvent vers les cieux. Ceci est accompli par la dèvkout’…qui veut dire l’accrochage ou l’attachement de l’homme à Dieu….mais comment est-il possible pour l’homme qui est de chair et de sang de s’attacher à Dieu qui est Esprit de tous les esprits et Vie de toute vie? En s’attachant au Tzaddik, les personnes non seulement s’attachent à lui, mais elles sont élevées avec lui.


S’attacher au Tzaddik n’est pas un acte casuel qui doit être placé au même niveau que les évènements ordinaires de la vie. C’est un acte d’une ultime signification, une jointure et une rencontre de l’esprit. »
 – The Tzaddik, Rabbi Ya’akov Yossef de Polnoy, S.H. Dresner, pg.122, 124, 127-131

 

« Or, je vous le dis, il y a ici quelque chose de plus grand que le temple. Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents. Car l’être humain est maître du chabbat. » – Matthieu 12:6-8

« Les Judéens, prenant la parole, lui dirent: Quel miracle nous montres-tu, pour agir de la sorte? Yéchoua leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. Les Judéens dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! Mais il parlait du temple de son corps. » – Jean 2:18-21

« Mais maintenant, en Yéchoua le Messie, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Machia’h. Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation de la haie, l’inimitié, ayant anéanti dans sa chair la loi des commandements sous forme de décrets, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié. » – Ephésiens 2:13-16

« Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, l’homme Yéchoua le Messie » – 1 Timothée 2:5

« Il nous convenait, en effet, d’avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, » – Hébreux 7:26

« Yéchoua lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » – Jean 14:6

« Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, » Hébreux 1:1-2

« Yéchoua leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint Esprit. » – Jean 20:21-22

« Il convenait, en effet, que Celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut. » – Hébreux 2:19

« Nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Machia’h — c’est par faveur que vous êtes sauvés;  il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Yéchoua le Messie, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa faveur envers nous en Yéchoua le Messie. » – Ephésiens 2:6-7

« C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Machia’h. » – Colossiens 1:28

« Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Yéchoua le Messie, marchez en lui, étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en remerciements. » – Colossiens 2:6-7

« ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité d’entre les morts. Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses » – Colossiens 2 :12-13

Commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s