Le Tzaddik : L’unificateur

« On fera une arche en bois d’acacias, ayant deux coudées et demie de long, une coudée et demie de large, une coudée et demie de hauteur. » – Exode 25:10

La Guémara enseigne ‘Le paiement d’une double portion [de dommages] est plus grand que le paiement de quatre ou cinq [fois de ce qui a été payé pour les dommages]’ (Bava Kama 62b). Ceci est une allusion que le Tzaddik doit unifier les deux mondes, les mondes inférieurs et supérieurs ensemble en élevant et rectifiant les quatre lettres du nom divin de HaChèm, Havayah, qui fait allusion aux quatre mondes [(de l’action (Assyiah), de la formation (Yétzirah), de la création (Bériah) et de l’émanation (Atzilout’)] jusqu’à ce qu’il atteigne la séfirah de ‘Ho’hmah, la sagesse, auquel il est fait allusion dans la lettre yod du Nom. A partir de là, il peut atteindre la cinquième dimension, à laquelle il est fait allusion par la figure ‘d’épine’ sur le bout de la lettre yod.

Ceci est le sens de la déclaration talmoudique suivante : ‘Rabbi Yéhochoua ben Lévi était malade et alité. Lorsqu’il repris conscience, son père demanda, ‘Fils qu’as-tu vu?’ ‘Père, j’ai vu un monde sens-dessus-dessous — j’ai vu les êtres supérieurs en bas, et ceux qui sont inférieurs en haut.’ Il lui répondit, ‘Fils, tu as vu un monde clair’ (Péssa’him 50a)

HaChèm, béni soit-Il, créa ce monde-ci de telle manière que yéïch, la substance, a émergé hors de ayïn, le néant. Le Tzaddik vient et fait le contraire, à partir de la réalité, à partir du yéïch, il fait ayïn, rien. [Du physique, il l’élève pour en faire sortir le spirituel, nullifiant la matière physique et terrestre]. Si le Tzaddik désire accomplir quelque chose de spirituel, comme nullifier de sévères décrets divins, il doit élever cette matière à la pensée primordiale d’où elle provient, jusqu’à la dimension de ‘Ho’hmah. Là elle est nullifiée dans ayïn, le néant, comme il est dit, ‘La sagesse vient de ayïn’ (Job 28:12).

Ceci est le sens de ‘j’ai vu les être supérieurs en bas’ — que les mondes supérieurs sont attirés vers le bas par le Tzaddik pendant qu’il élève les mondes inférieurs les unifiant en un. Le Sage [dans la Guémara] dit : ‘Fils, tu as vu un monde clair’. Ceci implique que le service divin de tout homme doit être fait de la manière suivante : ‘Le paiement d’une double portion [de dommages] est plus grand que le paiement de quatre ou cinq [fois de ce qui a été payé pour les dommages]’ — Le Tzaddik fait beaucoup de bien avec ce trait de ‘double paiement’, qui veut dire qu’il fait la paix [chalom] entre les mondes supérieurs et les mondes inférieurs, les unifiant. ‘Double’, donc, se réfère aux mondes supérieurs et inférieurs [qui sont unis]. Et ils sont méroubah ‘grands’ puisque les mondes sont nombreux et presque infinis… » – Mipéninéï Noam Elimèlè’h, Téroumah, pg.142-143

« Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. » – Matthieu 20:16

« En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Yéchoua le Messie, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé. En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, que D.ieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d’intelligence, nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même, pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Machia’h, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. » – Ephésiens 1:4-10

« Parce que Dieu trouva plaisir en ce qu’en lui toute la plénitude y demeure, Il a voulu à travers lui réconcilier tout avec Lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix à travers lui, par le sang de sa croix. » Colossiens 1:19-20

« C’est pourquoi il est dit: ‘Étant monté en haut, il a emmené des captifs, et il a fait des dons aux hommes.’ Or, que signifie: ‘Il est monté’, sinon qu’il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre? Celui qui est descendu, c’est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin d’accomplir toutes choses. – Ephésiens 4:8-10

« Mais maintenant, en Yéchoua le Messie, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang du Messie. Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des commandements dans leurs décrets, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec D.ieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié. Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près » – Ephésiens 2:13-17

 

 

Commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s