Matthieu 5:21-22 – « N’avez-vous pas entendu? »

« N’avez-vous pas entendu qu’il a été dit aux premiers ‘Tu ne tueras pas’ et ‘quiconque tue sera passible de jugement par un Béït Din’? Et je vous dis, quiconque se met en colère contre son frère sans raison est passible de jugement par un Béït Din, et quiconque dit à son frère ‘Réka’ est passible de jugement par le sanhédrin, et quiconque l’appelle ‘Naval’ est passible de jugement par le feu du Guéï-Hinnom » – Mattaï 5:21-22

Que faire des paroles de Yéchoua lorsqu’il dit ‘mais moi je vous dis’ ? Est-il entrain de contredire la tradition juive? Est-il entrain de corriger la « tradition des hommes » et de demander aux juifs de revenir à une lecture et application simple de la Torah?

Bien au contraire, nous verrons qu’il fait exactement la même chose que ses pairs juifs – les pharisiens, au lieu de donner des principes laxistes, il en donne des rigoureux.

Le principe suivant de Pirkéï Avot 1:1 est sans conteste mis en pratique par le Nazaréen dans notre passage : «…Ces derniers dirent trois choses : soyez circonspects dans le jugement, formez de nombreux disciples et faites une barrière autour de la Torah. »

En tant que bon rabbin galiléen, Yéchoua va demander à ses disciples d’excéder en justice (droiture) par rapport aux Scribes et Pharisiens (v.20) qui sont la référence pour lui en terme de droiture, si tel n’était pas le cas, il ne les prendrait pas en exemple.

‘Faire une barrière’ se réfère à mettre une protection autour d’un commandement pour empêcher qu’il ne soit transgressé, c’est une protection bienveillante pour le disciple qui souhaite servir Dieu. D’ailleurs, le mot ‘barrière’ apparait dans une des lettres de Cha’oul de Tarse en référence aux décrets séparant les juifs des non-juifs idolâtres (Ephésiens 2:14-15, voir le grec) comme imposé par Béït Chammai (Voir Actes 10:28).

« N’avez-vous pas entendu qu’il a été dit aux premiers… »

‘Premiers’ se référant à la génération qui a reçu la Torah au Mont Sinaï, comme il est dit, « ‘Si les premiers étaient des fils d’anges, nous sommes des fils d’hommes; et si les premiers sont des fils d’hommes, nous sommes semblable à des ânes’ » – Talmoud Babylonien : Chabbat 112b

« ‘Tu ne tueras pas’ et ‘quiconque tue sera passible de jugement par un Béït Din’ »

Le Maître de Galilée fait un lien entre Exode 20:13 et Lévitique 24:17, 21. Il faut noter que le texte de Lévitique interprété correctement parle d’une mise à mort pour le meurtrier, comme est aussi dit :

«‘Tu ne tueras pas’ Pourquoi ceci est-il dit? Car il est dit ‘Celui qui verse le sang de l’homme’ (Genèse 9:6). Nous avons ainsi entendu la pénalité mais nous n’avons pas entendu la prohibition; c’est pourquoi il est dit ici : ‘Tu ne tueras pas.’ » – Mékhilta dé-Rabbi Ichmaël sur Exode 20:13

Il semblerait également que le Nazaréen s’appuie sur le Targoum concernant le meurtre : « Quiconque répands le sang de l’homme et que ceci est confirmé par les témoins, est passible de jugement par les juges. Et quiconque verse le sang de l’homme sans témoins, l’Eternel le punira au Jugement Dernier. » – Targoum Yonatan sur Genèse 9:6

Pourtant ici le Nazaréen ne mentionne pas la peine de mort, peut-être lui aussi était plus clément comme certains rabbins qui dirent : « Un Sanhédrin qui exécute quelqu’un une fois tous les sept ans est considéré ‘destructeur’. Rabbi Eléazar ben Azariyah dit, ‘une fois tous les soixante-dix ans’, Rabbi Tarfon et Rabbi Akiva dirent, ‘Si nous avions fait partie du Sanhédrin, nul n’aurait été exécuté.’ » – Michnah Makkot 1:10

Nous verrons plus tard, que le Maître fait référence ici à une compensation monétaire au lieu d’une punition physique et littérale.

« Et je vous dis, »

Nous pourrions penser que Rabbi Yéchoua est entrain de contredire la Torah écrite et orale pourtant si claire, il n’en est pas ainsi, en fait, en disant ‘et je vous dis’ il transmet avec autorité les principes de la Torah sous forme d’instructions à ses élèves, cette manière de parler est démontrée dans le texte suivant de l’époque du 2ème Temple :

«  Et de plus concernant le versement (de liquides), nous disons qu’il ne contient aucune pureté, et de plus le versement ne sépare pas l’impur, car le liquide versé et celui dans le récipient est semblable, un seul liquide » – Rouleau de Qumran : 4QMMT : B55-58

« …quiconque se met en colère.. »

« La colère et la rage, celles-ci sont aussi des abominations, pourtant un transgresseur s’accroche à elles » – Siraïcide 27:30

Ceci est similaire à l’enseignement suivant :

« Rav Adda bar Ahava dit, ‘L’homme qui tient une transgression dans sa main, qui la confesse mais ne s’en repent pas, à quoi est-il semblable? A un homme qui tient dans sa main un rampant. Qui même s’il s’immerge avec toutes les eaux de l’univers son immersion lui est inefficace, jeté de sa main, une fois immergé dans 40 sé’ah, l’immersion lui sera immédiatement efficace. Comme il est dit, ‘qui les confesse et y renonce obtient miséricorde’ (Proverbes 28:13). Et il est dit ailleurs, ‘Elevons nos coeurs avec nos mains vers Dieu qui est au ciel!’ (Lamentations 3:41) » – Talmoud Babylonien : Ta’anit 16a

« Rabbi Chimon ben Eléazar dit dans le nom de ‘Hilfa bar Agra, qui dit dans le nom de Rabbi Yo’hanan ben Nouri : ‘Celui qui déchire ses vêtements dans la colère, ou qui brise ses récipients dans sa colère, ou qui éparpille son argent dans la colère, devrait être considéré un adorateur des idoles à vos yeux. puisque ceci est l’oeuvre du mauvais penchant.’

Aujourd’hui il lui dit de faire ceci et demain il lui dira de faire cela, jusqu’à ce qu’il lui dise ‘adore des idoles’ et il va, et adore. Rabbi Avin dit, ‘Quel verset pour ceci?’ ‘Qu’il n’y ai point en ton sein un dieu étranger et tu ne te prosternera pas devant un dieu du dehors.’ (Psaume 81:10) Quel est le dieu étranger qui est au sein du corps de l’humain? Dites que c’est le mauvais penchant » – Talmoud Babylonien Sanhédrin 105b

« Bar Kappara fit le d’rach suivant : ‘Un coléreux ne parvient par sa main qu’à la colère, et il est donné à l’homme bon de goûter le fruit de ses oeuvres’ » – Kiddouchin 41a

« Rabbi Chmou’el bar Na’hmani dit, ‘Rabbi Yonatan dit, ‘Quiconque se met en colère, toutes espèces de Guéï-Hinnam le contrôlent, comme il est dit, ‘Ôte la colère de ton coeur et mets au loin le mal de ta chair.’ (Ecclesiaste 11:10), et le ‘mal’ n’est autre que la Guéï-Hinnam, comme il est dit, ‘Tout ce qu’a opéré l’Eternel pour son but et même le méchant pour le jour du mal’ (Proverbes 16:4) » – Talmoud Babylonien : Nédarim 22a

« Dignes sont ceux qui gardent la ‘tente de chabbat’ c’est-à-dire le coeur, afin qu’aucun chagrin de la rate, ni la colère de la vésicule biliaire, c’est-à-dire, le feu du Guéï-Hinnom, ne s’en approche. Concernant ceci il est dit, ‘Vous n’allumerez de feu dans aucune de vos demeures le jour du Chabbat’ (Exode 35:3), car il est certain que quiconque s’adonne à la colère a allumé le feu du Guéï-Hinnom. » – Tikkounéï Zohar 48

« …contre son frère sans raison est passible de jugement par un Béït Din… »

« Rabbi Eléazar enseigna,’Celui qui hait son prochain est considéré un meurtrier, car il est dit ‘Et s’il se trouve un homme qui haïsse son prochain, lui tende une embuscade, se lève contre lui et le frappe mortellement et qu’il meure’’ (Deutéronome 19:11) » – Massékhtot Dérèkh Erètz

« Rabbi Eliézer dit, ‘Celui qui hait son prochain fait partie de ceux qui versent le sang’ » – Dérèkh Eretz Rabba 11:13

« …sans raison… »

« …pourquoi est-ce que le 2ème Sanctuaire a été détruit puisque en ce temps, ils étaient occupés à étudier la Torah, à observer les commandements et à pratiquer la justice? Parce que la haine sans cause a prévalu. Cela vous enseigne que la haine sans cause est considérée aussi grave que les trois péchés de l’idolâtrie, l’immoralité sexuelle et le meurtre réunis. » – Talmoud Babylonien : Yoma 9b

« … et quiconque dit à son frère (1) ’Réka’ est passible de jugement par le Sanhédrin… »

« Car le roi de Bavel se tient debout à la séparation du chemin…pour ouvrir la bouche dans le meurtre » – Ezékiel 21:26-27

« Par le meurtre dans mes os, mes ennemis m’insultent en disant le long de la journée ‘où est ton Dieu?’ »
– Psaume 42:10

« N’aime pas maudire de peur que tu ne sois emporté » – La Septante sur Proverbes 20:13 

« Rabbi Yéhochoua dit : ‘Le mauvais oeil, le mauvais penchant, et la haine des créatures extirpent l’homme du monde’ » – Pirkéï Avot 2:13

« Les Rabbanan enseignèrent : ‘Et vous ne léserez pas chacun son prochain et tu craindras ton Dieu’ (Lévitique 25:17) Ce verset parle de lésion verbale’…Rabbi Yo’hanan dit dans le nom de Rabbi Chimon ben Yo’haï : ‘Plus grande est la lésion verbale que l’abus monétaire, car concernant ceci il est dit ‘ et tu craindras ton Dieu.’ Mais concernant cela, il n’est pas dit ‘et tu craindras ton Dieu.’ Et Rabbi Eléazar dit, ‘Ceci est en son corps, mais cela est en son argent.’ Rabbi Chmou’el bar Na’hmani dit : ‘Ceci est donné en compensation, mais cela n’est pas donné en compensation.’

Le Tanna enseigna devant Rav Na’hman bar Yitz’hak : ‘Quiconque humilie l’autre en publique c’est comme s’il versait le sang.’ Il lui dit, ‘Tu as bien parlé, car nous voyons que s’en va la rougeur et que s’en vient la pâleur ‘» – Talmoud Babylonien : Bava Métziah 58b


« …et quiconque l’appelle
(2)’Naval’ est passible de jugement par le feu du Guéï-Hinnom. »

Rav Abayéï dit à Rav Dimi ‘A l’ouest (en Eretz Israël), concernant lequel sont-ils vigilants?’ Il lui dit, ‘de l’humiliation’ comme le dit Rabbi ‘Hanina : ‘Tous descendent dans le Géï-Hinnom excepté trois…et ils sont : celui qui initie des relations avec une femme mariée, celui qui humilie l’autre en publique, celui qui appelle avec un nom péjoratif’…Celui qui humilie l’autre publiquement n’a point de portion dans le Monde à Venir » – Talmoud Babylonien Bava Métziah 58b

« Rabbi Yo’hanan dit dans le nom de Rabbi Chimon ben Yo’haï : ‘Il vaut mieux pour un homme de se jeter lui-même dans une fournaise ardente que d’humilier publiquement son prochain.’ D’où le savons-nous? De Tamar, comme il est écrit ‘Tandis qu’on la faisait sortir, elle envoya dire à son beau-père’ (Genèse 38:25).’ » – Talmoud Babylonien Bava Métziah 59a

Il faut savoir que les châtiments ou conséquences invoquées par le Nazaréen sont des exemples et non pas le destin (éternel) d’une personne. L’exemple de la Géhenne est pour démontrer combien cela est grave pour Dieu de se mettre en colère et d’insulter son prochain. Ceci est d’autant plus évident lorsque l’on compare ses paroles avec celles des autres Maîtres d’Israël.

  • Les anti-missionnaires disent :  Jésus n’applique pas son propre enseignement, puisqu’il insulte lui-même les pharisiens à plusieurs reprises, comme par exemple dans Matthieu 23:33 : « Serpents, fils de vipères! » ou encore dans Matthieu 23:17 : « Insensés aveugles! » 
  • Nous répondons : Les Rabbanim de Artscroll (R’ Yosef Maline, R’ Abba Zvi Naiman, R’ Yosef Weinberger, R’ Menachem Dovid Weiss, R’ Nechemya Klugman et R’ Gidon Moskovitz), en commentant sur Lévitique 19:17 : ‘Tu ne haïras pas ton frère dans ton coeur; tu réprimanderas ton prochain et ne porteras pas de faute à cause de lui’ disent :  « Il y a des circonstances spécifiques où une personne est autorisée à frapper ou à insulter une personne pour l’empêcher de pécher » Arakhin 16b. » – ‘The Chumash With The Teachings of The Talmud, Vayikra : Kedoshim, p.479 

    Ils se réfèrent à Arakhin 16b qui dit : « Les Rabbanan enseignèrent : ‘Tu ne haïras pas ton frère dans ton coeur’ pourrait se référer à ‘ne le lèse pas, ne le frappe pas, et ne le ruine pas.’ Le verset dit ‘dans ton coeur’, le verset parle de la haine dans le coeur. » – Talmoud Babylonien : Arakhin 16b 

    Rabbi Adin Even-Israël Steinsaltz dit (pg.110): « ‘Il est obligé de le réprimander’, ‘Dans les cas où sont impliqués des péchés contre le Ciel, si le transgresseur ne se repent pas, l’un doit l’humilier publiquement jusqu’à ce qu’il se repente, de la même manière que les prophètes ont agit envers les Juifs.’ » (Rambam Sefer HaMadda, Hilkhot Déot 6:7-8)



(1) Tête vide (2 Samuel 6:20)

(2) Insensé ( Proverbes 12:11)

Commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s