HaEdout HaTalmid 6

6:27 Travaillez non pour la nourriture périssante, mais pour la nourriture subsistante jusqu’à la vie du monde à venir que le Ben Ha-Adam [moi-même] vous donnera, lui, car le Père l’a scellé, Le Dieu.

« Rabbi ‘Hanina dit, ‘Le sceau du Saint, béni soit-Il c’est la vérité.’ Rabbi Chmou’el bar Na’hmani dit, ‘ceux-ci sont les fils d’Adam qui ont accompli toute la Torah du Alef au Tav.’ » – Talmoud Bavli Sanhédrin 55a

6:35  Leur dit Yéchoua, ‘Je suis le pain de vie, celui venant à moi ne sera pas affamé et celui croyant en moi n’aura jamais soif’ 

Il se compare à la Torah : à la manne du ciel, à l’eau du puit de Miriam, comme il est écrit d’elle, 

« Ah vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau! Vous qui n’avez point d’argent, venez, approvisionnez-vous et mangez; gratuitement, sans rétribution, venez, fournissez-vous de vin et de lait. Pourquoi dépensez-vous de l’argent pour un pain qui ne nourrit point, le fruit de vos peines pour un aliment qui ne rassasie pas? Ecoutez, écoutez-moi! Alors vous mangerez ce qui est bon, et votre âme se délectera de mets savoureux. Prêtez-moi l’oreille et venez à moi, écoutez et votre âme vivra, et je ferais avec vous une alliance éternelle, les grâces [‘hasdéï] de David, les durables [ha-né’émanim]. Certes comme témoin sur les peuples je l’ai donné, un dirigeant et commandant pour les peuples. » – Esaïe 55:1-4 [voir vs.27]

Commentaires sur le passage : « ‘Ah vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau!’ L’eau est une métaphore pour la Torah et la sagesse, car de la même manière que le monde ne peut exister sans l’eau, il ne peut exister sans la Torah. De plus, tout comme celui qui a soif se languit de l’eau, l’âme qui est sage se languit de la Torah et de la sagesse. » – Rabbi David Kim’hi (le Radak); Isaiah, Artscroll pg.415

« ‘écoutez et votre âme vivra’ Non seulement vous en tirerez bénéfice dans ce monde, vous en tirerez également bénéfice en vivant éternellement dans le Monde à Venir. » – Ibn Ezra et Abarbanel; Isaiah, Artscroll pg.417

« ‘Certes comme témoin sur les peuples je l’ai donné’ Le Messie rendra témoignage aux nations de la terre qu’aucun autre roi ne règne sur le monde » – Ibn Ezra; Isaiah, Artscroll pg.417

Tout comme il est dit, « Il les prit donc dans le désert pendant quarante années. Le Saint béni soit-Il, dit, ‘Si je les dirige sur le chemin direct, chaque homme sera occupé avec son champ et sa vigne et ils négligeront la Torah. Je vais plutôt les diriger au travers du désert et je les nourrirai avec la manne et je leur donnerai à boire à partir des eaux du puit, et la Torah demeurera en leur corps. »  – Midrach Tan’houma Béchala’h Chapitre I.

6:53 « Amen amen, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Ben Ha-Adam [moi-même] et ne buvez de son sang, vous n’avez pas la vie en vous-mêmes »

Comme il est rapporté : « Adam était le sang du monde. Parce qu’elle a causé son effusion, elle a été mise sous l’obligation d’observer la loi de la pureté menstruelle. Adam était l’offrande de la pâte du monde, parce qu’elle causé sa souillure elle a été mise sous l’obligation d’observer la loi de l’offrande de la pâte. » – Avot dé-Rabbi Nathan, Ch. 9 pg.25

6:56 Celui qui consomme ma chair et s’abreuve de mon sang, demeure en moi et moi en lui.

Est-ce une parole étrangère au judaïsme? Prônant le cannibalisme? Loi de là, comme il est enseigné :

« ‘Voici le peuple se lèvera tel un lionceau et se dressera comme un lion; il ne se couchera pas avant d’avoir dévoré la proie et bu le sang des victimes.’ (Nombres 23:24) Bil’am a été spécifique en décrivant le sang des tombés comme étant quelque chose dont en boirait Israël, c’est-à-dire l’absorber dans leur corps, ainsi confirmant ce que nous avons déjà mentionné que l’étincelle de sainteté qui est emprisonnée au-dedans du soldat tombé peut être maintenant libérée et désirer s’attacher elle-même à la sainteté du soldat juif qui l’a libérée. C’est ainsi qu’elle pourra être absorbée par le soldat juif qui la boit. Je renvoie le lecteur à ce que nous avons déjà écrit sur Nombres 14:9 ‘car ils sont notre pain’. A partir de ce verset nos Sages dans ‘Houllin 35, tirent la conclusion que le sang est un breuvage plutôt qu’une nourriture dans la loi juive » – Ohr Ha’Hayim Nombres 23:24 V. 

Commente

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s